Accueil / Ploërmel Communauté / Pays de Ploërmel / Ploërmel / Ploërmel. Lycée public : le collectif veut être reçu par Patrick Le Diffon

Publié le 7 octobre 2015

Ploërmel. Lycée public : le collectif veut être reçu par Patrick Le Diffon

 

Laurent Fontenelle (à gauche) s'interroge sur l'avenir réel du Lycée
Laurent Fontenelle (à gauche) s’interroge sur l’avenir réel du Lycée

Le collectif pour le lycée public de Ploërmel avoue une certaine lassitude face à la lenteur avec laquelle avance le dossier de construction du lycée public à Ploërmel. « On se perd en conjectures… », indique Laurent Fontenelle, le président du collectif qui s’est réuni mardi soir à Montertelot…

Car la décision prise jeudi dernier par le conseil municipal de Ploërmel ne rassure pas le collectif. « Le choix du terrain de Rehumpol se heurte à plusieurs obstacles… », explique Laurent Fontenelle qui cite notamment les incertitudes liées au PLU. Mais de nombreuses questions chagrinent le collectif : pourquoi le conseil a-t-il voté l’achat du terrain à la quasi unanimité alors que Patrick le Diffon avait retiré l’achat du terrain de Ronsouze au motif qu’il n’avait pas de majorité au sein de son conseil? Pourquoi l’IME ne sera pas installé à Rehumpol mais à Ronsouze au motif de l’urgence, alors que le lycée est aussi une urgence? Et le coût du terrain (1,3 millions d’euros), n’est-il pas sous-estimé par rapport à son coût réel puisqu’il faudra y ajouter les frais d’éviction du lycée La Touche? Combien de temps va prendre l’achat du terrain?

Pour le collectif, tous ces éléments qui restent flous font « l’éloge de la lenteur », comme si Patrick Le Diffon cherchait à gagner du temps. Evidemment, dans tous les esprits, il y a la perspective des élections régionales qui pourraient redistribuer les cartes politiques et donc modifier certaines priorités, dont le lycée de Ploërmel. Et ces élections auront lieu dans deux mois… Mais est-ce que la Région veut vraiment le lycée de Ploërmel? C’est aussi une question qui taraude le collectif. Celui-ci note que la Région n’a pas répondu à son courrier envoyé avant les vacances. Et puis il évoque aussi le récent rapport de la cour des comptes. Celui-ci estime qu’il ne faut plus de Lycée de moins de 800 élèves (ndlr: celui de Ploërmel est prévu pour 600) et préconise un redimensionnement « du réseau, dense, des établissements ».

Le collectif attend « des preuves » de la volonté de faire le lycée exprimée par Patrick Le Diffon lors du conseil municipal de faire le Lycée. Et cette preuve concrète, ce pourrait être selon les membres du collectif que le terrain soit acheté sans délais.

Le collectif a donc décidé de solliciter un entretien avec Patrick Le Diffon afin notamment de lui demander un calendrier précis du projet. Il souhaite la présence d’un groupe de soutien devant la mairie pendant cette rencontre. Un courrier va être envoyé à la Région pour lui demander, compte tenu de la décision du conseil de Ploërmel, quand elle compte lancer l’étude. Un questionnaire précis va également être envoyé à tous les candidats aux élections régionales afin qu’ils se positionnent sur ce sujet et Paul Molac pourrait être sollicité pour présenter une question au gouvernement. Enfin le syndicat FSU va demander que le lycée de Ploërmel figure à l’ordre du jour du conseil d’administration de l’éducation nationale du 30 novembre prochain…

DSC_3695

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires