Accueil / Thématiques / Education / Questembert. Rentrée tout sourire à l’école Beausoleil

Publié le 1 septembre 2015

Questembert. Rentrée tout sourire à l’école Beausoleil

DSC01248

Comme tous les ans, les élus de Questembert ont visité les établissements scolaires de la ville, ce mardi matin, premier jour d’école. Marie-Annick Martin, maire et conseillère départementale accompagnée de Cécile Boyer, maire-adjointe et de Pascal Wintz, le DGS se sont attardés au groupe scolaire Beausoleil. Ils y ont retrouvé Benoit Auffrey, l’inspecteur d’Académie venu procéder au comptage des élèves. C’est une procédure classique surtout dans les écoles, notamment dans celles où des classes sont ouvertes. Il s’agit de vérifier que le nombre réel d’enfants correspond bien aux effectifs théoriques annoncés quelques semaines plus tôt. Car pour l’Education nationale, cette première semaine de rentrée est celle des ajustements. Ainsi, tous les éléments récupérés sur le terrain sont centralisés, disséqués, en fin de semaine et c’est là que les arbitrages seront faits, débouchant sur des ouvertures ou… des fermetures.

Questembert fait partie de ces villes du Morbihan qui connaissent une certaine expansion démographique et donc des effectifs constants voire en progression. L’école Beausoleil est l’un des deux seules sites du département à recevoir des enfants de moins de 3 ans avec un accueil adapté qui fait référence. Ainsi, cette année, il y a 27 inscrits dans cette « Très petite section » (TPS). L’ouverture d’une nouvelle classe a nécessité la délocalisation de la grande section maternelle à quelques mètres de là, dans le bâtiment accueillant les primaires. Cette année la maternelle dispose de 7 enseignants pour 6 classes.

La ville a également débloqué un budget spécial pour effectuer les travaux d’aménagement, tandis qu’un poste d’ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) a été créé. Une ouverture qui a surpris aussi bien la directrice, Corinne Chaumien que le maire Marie-Annick Martin qui s’en est évidemment réjouie.

Et donc, en primaire, il y a aussi une ouverture d’un CP supplémentaire. La réorganisation mise en place au sein de l’équipe pédagogique permet de répartir les 62 CP en trois classes qui comptent donc 20 ou 21 élèves, ce qui offre d’excellentes conditions de travail dans ces classes charnières sur le plan pédagogique.

DSC01237

Hélène Divet-Legras, nouvelle enseignante en CP
Hélène Divet-Legras, nouvelle enseignante en CP
Elise Lesbos, nouvelle enseignante en maternelle
Elise Lesbos, nouvelle enseignante en maternelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires