Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Malestroit. Et si vous deveniez écrivain?

Publié le 2 avril 2015

Malestroit. Et si vous deveniez écrivain?

L'équipe organisatrice du concours de nouvelles
L’équipe organisatrice du concours de nouvelles

On a tous -enfin pour la plupart- rêvé d’être une « plume », un de ces écrivains qui vendent des milliers d’exemplaires par leur talent. Mais, est-ce qu’on est capable d’écrire un livre qui captive les foules? La meilleure façon d’avoir la réponse à cette question, c’est d’avoir l’avis de professionnels…

C’est un peu l’opportunité que donne le Pass temps de Malestroit au travers du concours de nouvelles qu’il organise en collaboration avec un éditeur local, Stéphane Batigne. Ce dernier est implanté à Questembert où il a déjà organisé deux concours de ce genre. « Chacun de ces concours a attiré 200 participants. Il n’a pas été possible de le refaire à Questembert. Mais j’ai appris à connaître le Pass’Temps et finalement nous avons mis nos forces, nos compétences, nos réseaux en commun pour aboutir à ce résultat… », explique Stéphane Batigne. « On le faisait déjà, mais pas à la même échelle. Le fait d’organiser un concours de nouvelles avec un éditeur, lui donne une autre dimension, et ça nous intéresse… », souligne quand à elle Magali Colineau, la directrice du Pass’temps.

Une nouvelle, qu’est ce que c’est? C’est un livre qui raconte une histoire qui peut s’inspirer de tous les genres, mais qui présente la particularité d’être courte. Les nouvelles correspondent à la société actuelle et connaissent un réel succès auprès des lecteurs. Au cours de la conférence de presse présentant cette initiative, les organisateurs ont souligné l’intérêt mais aussi la difficulté de ce type d’écriture. Car si écrire court permet d’expérimenter différents styles d’écriture, c’est aussi un exercice difficile… Enfin, le fait de se confronter à d’autres, d’avoir des contraintes, d’être lu, c’est stimulant…

Ce concours est ouvert à tous. « La participation au concours est gratuite et il n’y a pas de conditions autres que l’âge des participants. Le genre littéraire est libre : il peut s’agir de textes réalistes, policiers, fantastiques… Par ailleurs, le concours n’est pas limité à Malestroit : toute la francophonie peut y participer », précise Stéphane Batigne.

Le concours comprend deux sections : la section Générale est ouverte aux adultes et aux jeunes de plus de 16 ans, tandis que la section Collège s’adresse aux élèves des classes de quatrième et de troisième. Les nouvelles soumises au concours devront s’inspirer des thèmes « Lumière(s) » (section Générale) ou « Derrière la lumière » (section Collège). Un jury sélectionnera trois lauréats dans chaque catégorie. Les meilleurs textes feront l’objet d’une publication en recueil par les Éditions Stéphane Batigne.

Des prix récompenseront les lauréats : week-end tout compris pour deux personnes à Malestroit, oeuvre d’art contemporain, entrée au festival Pont du rock, sortie en kayak sur le canal, sélection de livres… qui « témoignent de l’implication de différents acteurs locaux, que je tiens à remercier chaleureusement », insiste Magali Colineaux.

Pratique :

Les auteurs intéressés ont jusqu’au 16 décembre 2015 (section Générale) ou jusqu’au 12 février 2016 (section Collège) pour soumettre leur texte. Le règlement détaillé du concours et le formulaire de participation en ligne se trouvent sur le site du concours : www.concours-nouvelles-malestroit.fr 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires