Accueil / Sortir / Cinéma / Malansac. Samedi en avant-première : « Crétacé Parc », le « Jurassic Park » morbihannais

Publié le 11 décembre 2014

Malansac. Samedi en avant-première : « Crétacé Parc », le « Jurassic Park » morbihannais

1-4

 

C’est un saut de quelques centaines de millions d’années qui vous est proposé. Un voyage du temps où les gigantesques brontosaures, les redoutables tyrannosaures, les larges tricératops et les véloces raptors régnaient encore en maître sur la planète avant d’être contrariés par la chute d’un astéroïde (l’hypothèse la plus probable). En franchissant les portes de « Crétacé Parc », le parc animalier du film éponyme projeté pour la première fois en public, samedi au Palis Bleu de Malansac, vous pénétrerez au coeur des temps géologiques… dans des lieux qui pourraient bien ne pas vous être inconnu ! Puisque c’est précisément dans le Parc de Préhistoire, situé à quelques kilomètres de là, qu’une partie du film a été tournée.

« Crétacé Parc » est une production des Éditions Bengrem, une association vannetaise fondée en 2008, comptant une trentaine de membres tous férus de cinéma. Réalisateurs, acteurs, scénaristes, techniciens, ils réalisent en dehors de leurs activités professionnelles des films de fiction, toujours dans le souci de mettre en valeur le patrimoine morbihannais. « Nous essayons de mettre en scène des lieux que les gens connaissent. C’est toujours plaisant de revoir ces endroits dans une fiction», précise Benoit Grémare, président de l’association et réalisateur du film. C’est à lui qui a eu l’idée du film, qui rend hommage à « Jurassic Park ». L’anniversaire des 20 ans du chef d’oeuvre de Steven Spielberg, en 2013, a été l’occasion pour Benoit Grémare de proposer un remake qui apporte néanmoins des variantes à l’oeuvre originale. D’une part, la production locale prend la forme d’une comédie d’aventure. D’autre part, elle introduit des éléments supplémentaires qui viennent se greffer à l’intrigue du film de Spielberg.

« Avec Crétacé Parc, on invente les prémices de l’histoire de Jurassic Park, tout en conservant les moments marquants du film, » indique le réalisateur. « Crétacé Park » se veut aussi un « film d’apprentissage par imitation » au travers duquel du nouveau matériel et de nouvelles techniques inspirées de l’oeuvre de Spielberg ont été testés : « L’idée est de s’appuyer sur une oeuvre de maître, d’essayer d’améliorer les plans, de tourner autrement, toujours dans une démarche de recherche de la qualité, » souligne Benoît Grémare qui précise par ailleurs qu’une quinzaine de personnes, acteurs et équipe technique compris ont été mobilisés sur le film qui compte un budget de 1400 €.

De Saint-Jacut-les-Pins à Nantes en passant par Malansac

La projection de samedi est la concrétisation d’un projet commencé en 2013 après la validation de l’idée originale par l’association. Il s’en est suivi la période de préproduction qui a duré six mois, phase durant laquelle il a fallu contacter les institutions publiques et rechercher des partenaires privés pour pouvoir donner vie au scénario. Le tournage a ensuite pu démarrer au printemps 2013. Pendant sept jours, l’équipe a investi différents lieu dans le Morbihan, parmi lesquelles le Tropical Parc de Saint-Jacut-les-Pins et donc le parc de Préhistoire de Malansac. Le tournage s’est même invité à Nantes, au Muséum d’Histoire Naturelle. Enfin, les équipes de postproduction se sont chargées du montage et de l’ajout les effets spéciaux. Ces derniers ont été réalisés, pour certains, directement à partir de modèles de dinosaures animés électriquement, pour d’autres, en 3D sur ordinateurs suivant les techniques numériques utilisées par les professionnels.

« Nous visons des projets de plus en plus importants… »

Justement, une telle production peut-elle constituer un tremplin pour l’équipe technique et les acteurs vers le milieu spécialisé ? Le réalisateur ne l’exclut pas : « Nous visons des projets de plus en plus importants, tout cela pour tendre, marche après marche, vers le monde professionnel. » En attendant, le projet s’est d’ores et déjà illustré au niveau local puisqu’il a remporté le deuxième prix des trophées de la vie locale, organisé par le Crédit Agricole et visant à récompenser les initiatives culturelles départementales. Benoit Grémare n’écarte pas l’éventualité de tourner une suite à « Crétacé Parc » et travaille actuellement sur le projet d’un film médiéval sur un épisode de l’Histoire de Bretagne : la guerre de succession de 1341. De la l’exploration du Crétacé au Moyen Âge, des équipes d’aventuriers aux chevaliers, des squelettes de dinosaures aux costumes du XIVe siècle, des parcs locaux aux châteaux forts bretons, toute la magie du cinéma réside dans ces initiatives locales.

PRATIQUE : 

« Crétacé Park », film de Benoît Grémare. Projection samedi soir, en avant-première, au Palis de Malansac. Entrée gratuite tout public. Une série de projections dans le Morbihan est organisée début 2015.

 

L’histoire, la bande annonce

L’histoire Un réalisateur, une juriste et un écrivain bobo sont invités à visiter un parc animalier pour en faire la promotion. Sur place, ils découvrent que le propriétaire du parc a mélangé génétiquement des espèces pour créer des dinosaures. Les premiers enclos sont décevants jusqu’à ce qu’une panne électrique, devant l’enclos du tyrannosaure, oblige les visiteurs à s’enfuir dans la jungle et à lutter pour leur survie.

La bande annonce :


Crétacé Parc – Bande Annonce par BenGrem
 

 

Le film a mobilisé une quinzaine de personnes 1-5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires