Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Maison médicale : l’ARS donne son feu vert

Publié le 16 mai 2014

Malestroit. Maison médicale : l’ARS donne son feu vert

Jean-Paul Lembélembé (à gauche) et Bruno Gicquello, le maire (à droite)
Jean-Paul Lembélembé (à gauche) et Bruno Gicquello, le maire (à droite)

Le sujet a été évoqué mardi soir lors du conseil municipal. Mais ce soir on peut dire que tous les clignotants sont au vert pour la future maison médicale de Malestroit. Pardon, il ne faut pas dire maison médicale, mais « maison pluridisciplinaire de santé » corrige Jean-Paul Lembélembé, le premier adjoint de Malestroit qui a suivi le dossier. Dès mardi soir, ce dernier s’était montré assez optimiste sur la décision de l’Agence Régionale de Santé.

Rappelons que ce projet est porté par 27 professionnels de santé représentants différentes disciplines. C’est celui là qui a été accepté par l’ARS, comme étant prioritaire. Que va-t-il se passer maintenant. La municipalité et le cabinet conseil qui a déjà planché sur le projet vont se rencontrer très prochainement pour réaliser le projet architectural et le montage financier. Ensuite, ce dossier sera présenté à la préfecture et au conseil général afin d’obtenir des financements qui, grâce à l’accord de l’ARS deviennent accessibles. De la même des prêts à taux très bas devraient pouvoir être débloqués par la caisse des dépôts. Ca, c’est pour les murs. De leur côté, les professionnels verseront un loyer mais qui, selon Jean-Paul Lembélembé, devra être suffisamment attractif.

Si tout va bien, la demande de permis de construire pourrait être déposée à l’automne pour un début des travaux au cours du premier trimestre 2015.

Mais ce feu vert de l’ARS marque le début d’une autre étape de ce dossier, c’est à dire une réflexion que devront mener la municipalité et les professionnels pour attirer de jeunes médecins à Malestroit. « Le fait que les professionnels impliqués dans ce dossier soient des maîtres de stage va permettre de faire venir à Malestroit des stagiaires qui ainsi connaîtront le secteur et auront peut-être envie de venir s’y installer… », analyse Jean-Paul Lembélembé. Et ils auront d’autant plus envie de s’y installer que la ville aura développé son attractivité. C’est un autre chantier évoqué pendant la campagne municipale et sur lequel planche déjà la municipalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires