Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Concours de grimace : la tentation d’Alain Launay

Publié le 25 juin 2014

Malestroit. Concours de grimace : la tentation d’Alain Launay

Qui a dit qu’Alain Launay, le maire de Pleucadeuc et président de la CCVOL était un personnage froid? Non, non, il a aussi de l’humour et le sens de la dérision. La preuve. Lundi après-midi, au cours de la conférence de presse présentant le Ti’Bus, a été évoqué la chasse au trésor qui se déroulera tous les jeudis à Malestroit. Un moyen ludique et insolite de découvrir Malestroit à la recherche du « Trésor de Malestroit », sous la direction de l’étonnante Anna Chronisme (ça ne s’invente pas!).

C’est d’ailleurs cette dernière qui a décidé de relancer à cette occasion une coutume ancestrale, qui faisait parait-il, fureur dans les années 50 et 60 à Malestroit: les concours de grimace! Les visiteurs sont invités à respecter cette tradition. Un jury se réunira à la fin de la saison pour désigner les gagnants, lesquels se verront offrir des nuits en hôtel ou chambre d’hôtes par plusieurs hébergeurs locaux.

Et voila que d’un seul coup, Alain Launay s’est déclaré prêt à relever le défi. « Si, si je vais le faire. Je suis sur que ça m’irait très bien! », a-t-il lancé. Ce qui est dit, est dit. Donc, maintenant, on prend Alain Launay au mot et on attend le rendez-vous pour faire les photos.

Qui sait, ça pourrait donner des idées aux autres membres de l’équipe dirigeante de la CCVOL, à Bruno Gicquello, le maire de Malestroit et à Christian Guillemot son adjoint. En tous cas, nous on dit que ça ferait un très beau diaporama!

Comment participer

La visite animée « Le trésor de Malestroit » (qui inclut le concours de grimace) se déroule tous les jeudis en juillet et août.

Départ à 14 h 30 de l’office de tourisme, rue Sainte-Anne.

Tous publics. Tarif : 3 euros, gratuit pour les moins de 16 ans

Réservation possible au 02.97.75.45.35.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires