Accueil / Thématiques / Education / Questembert. Les écoliers chercheurs et l’énigme du glaçon…

Publié le 15 mai 2014

Questembert. Les écoliers chercheurs et l’énigme du glaçon…

« Qu’est-ce qui permet de conserver un glaçon le plus longtemps possible hors du congélateur : un pull en laine, une boîte en fer, du papier aluminium ou une boîte en polystyrène? ». Voici la délicate question à laquelle devait réfléchir les élèves du cycle 3 de l’école Notre-Dame de Questembert…

Qu’on ne s’y trompe, derrière cette question d’apparence anodine, voire superficielle, se cache une véritable thématique scientifique. La science est ainsi faites d’une multitude d’observations qui, parfois, se révèlent insolubles. Ainsi, l’une des grandes énigmes de la physique recensées par le très sérieux CNRS est la suivante : comment les vents dispersent-ils les bulles de savon?

Donc, l’exercice mené à l’école Notre-Dame relève bien de la science fondamentale. D’ailleurs on ne va pas vous donner la réponse, mais vous laisser le faire dans une question du jour... Chaque année Didier Jan, professeur des écoles et animateur pédagogique à la DDEC (Direction diocésaine de l’enseignement catholique) 56 organise le congrès des jeunes chercheurs dans différents lieux du Morbihan. Ces manifestations réunissent des élèves des classes primaires de plusieurs établissements. Mardi, c’est au collège Saint-Joseph que se déroulaient plusieurs ateliers scientifiques réunissant des classes d’Elven, Peillac et Questembert.

Outre la question du glaçon, les écoliers avaient aussi trois défis à relever en petits groupes : fabriquer un mécanisme utilisant un moteur électrique; construire deux maisons identiques, une « isolée », l’autre pas et les utiliser dans une expérience qui explique pourquoi il faut isoler un logement; avec un chauffe-eau solaire que vous aurez construit, essayez d’obtenir l’eau la plus chaude possible.

Mardi, jour du congrès, un diaporama expliquant les recherches et les résultats de l’expérience du glaçon était présenté par chacune des classes. Un débat scientifique s’est ensuite déroulé. Les enfants participaient également par roulement à trois ateliers : une rencontre avec la chercheuse Charline Gentric, spécialiste des éponges mais qui a aussi expliqué les particularités du métier de chercheur mais aussi trois ateliers présentant les défis et enfin un atelier téchnologique animé par Didier Jan sur la production d’électricité vie des éoliennes ou une turbine alimentée par l’eau sous pression…

VIDEO. Les écoliers se passionnent pour les sciences

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires