Retrouvez Les Infos du Pays Gallo sur : 4,7K 12K 859 470

Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Ecole P. Gauguin : la recette amère des parents d’élèves FCPE

Oust à Brocéliande

Publié le 5 février 2024

Malestroit. Ecole P. Gauguin : la recette amère des parents d’élèves FCPE

Ce lundi matin des banderoles sont apparues sur les murs de l’école publique intercommunale Paul Gauguin de Malestroit. Une nouvelle façon choisie par les parents d’élèves FCPE d’exprimer leur mécontentement qui s’accompagne de la diffusion d’un communiqué présenté sous une forme originale, celle d’une recette au gout amer :

le communiqué des parents FCPE de Malestroit pour l’école Paul Gauguin.

« En ce dimanche 4 février, jour de bons petits plats mijotés,
les parents d’élèves de l’école Paul Gauguin se mettent à table !
Ils vous livrent la recette de la sauce… à laquelle ils ont décidé de ne pas se faire manger.

Prenez un syndicat intercommunal. Premier choix.
18 Chefs, élus, 6 communes, un territoire de 107 m2 pour une seule école publique.
(Attention ça pique, ils ont de beaux oursins bien frais dans chacune de leurs poches)

Préparez avec soin la pâte « projet de restructuration de l’école » :
Invoquez une école « ludique », le bien-être et la sécurité des enfants,
Mélangez tous les ingrédients, changez plusieurs fois les projets.
Faîtes surtout bien attention à ne communiquer sur rien ni avec personne.
Laissez mariner le tout 4 ans.
Aah oui, c’est long, mais c’est du grand art.
Il est question de noyer le poisson avant de le cuisiner !

Quand le temps s’est écoulé,
préchauffez le four au maximum, il faut que ça saisisse.

Epluchez soigneusement votre école publique.
On retire d’abord le bâtiment des petits maternelles,
Puis on retire doucement le bâtiment des moyens grands, la cour des maternelles,
avant de tasser consciencieusement les enfants dans ce qu’il reste des bâtiments.

Attention à ne pas faire de remous !
Oui oui oui non non tout fonctionne très bien.
Non non oui oui oui juste du provisoire.
Bien sûr des travaux seront réalisés nous allons lancer les appels d’offres.
(Mais où les lancent-ils ? Gageons qu’ils aient bien intégré que l’expression consacrée s’entend au figuré)

Roulez maintenant votre école épluchée dans votre pâte « projet de restructuration de l’école ».
Roulez bien aussi les parents, ils sont moins collants quand ils sont bien farinés.

En accompagnement, demandez aux enfants la prise en charge des maternelles aux toilettes (« puisqu’on vous dit que ça leur fait plaisir »). Pas besoin d’ajouter de personnel pour garantir la sécurité, l’intimité et l’hygiène, les enfants s’occupent de la sauce.

Laissez caraméliser tranquillement pendant que vous préparez votre cerise sur le gâteau.
Profitez de ce flou, ce provisoire qui dure,
où l’école se réorganise comme elle peut au détriment des enfants et de ceux qui en ont la charge

Commencez à rénover le bâtiment que vous avez récupéré,
vous avez trouvé des fonds pour acheter du matériel,
vous avez le personnel compétent sous la main, allez-y franchement,
mais n’y allez pas avec le dos de la cuillère !
Des assos plutôt que des marmots.
Mais oui, c’est gros mais ça passe. Faut leur montrer qui sont les Chefs.

L’école est cuite, elle sort d’une décennie de vos désintérêts.
Vous pouvez, pendant que vous y êtes parce que vous êtes de grands Chefs,
laisser dire que ce sont les parents qui causent tort à l’école.
Mais oui, c’est gros mais ça passe. Faut leur montrer qui sont les Chefs.

Ainsi, pendant le temps que les parents s’époumonent,
à réclamer votre présence aux conseils d’école,
à dénoncer les problèmes de fonctionnement, de sécurité,
à demander une école décente,
des locaux adaptés, des toilettes, une cour, une salle de sieste
Mais que demande le peuple ? Qu’on leur donne de la brioche !

Personne n’aura le temps de se préoccuper du reste!
Vous pourrez continuer à pratiquer des tarifs de cantines et de garderie bien trop chers.
Vous ne serez pas obligés de faire des démarches auprès des pouvoir publics
pour indexer les tarifs des repas sur les revenus des familles.
Les repas à 1euros? c’est un dispositif de l’Etat auquel l’école aurait droit mais…
Vous êtes des Chefs. Vous ne mangez pas de ce pain là.

Vous faites votre cuisine!

Et bon appétit, bien sûr !« 

9 commentaires "Malestroit. Ecole P. Gauguin : la recette amère des parents d’élèves FCPE"

  1. Je partage totalement ce que les parents ressentent. Il y a un profond désintéressement du devenir de notre école de la République.
    Cette école a une longue histoire et je pourrai en témoigner… avec des preuves !
    Question : Pourquoi ce syndicat regroupant plusieurs communes n’est pas à même de trouver un consensus et une issue afin de pouvoir se retrouver autour d’une table : Représentants élus, propriétaire des lieux, parents, enseignants. Il s’agit de l’avenir de nos enfants.
    Les bâtiments de l’école maternelle ont été repris par la commune de Malestroit – soit. La décision rapide pour y mettre les associations semble croire que tout était prévu. Et comme par hasard, les travaux de remise aux normes ont été aussitôt engagés ? Et alors que l’on nous avait dit que les finances ne permettaient pas de réaliser des travaux de remise aux normes.
    Cela laisse croire que nos petits enfants n’avaient plus leur place en cet endroit. Quel désastre !
    Que dire de cette compression d’élèves dans cet espace déjà exigu, avec une seule cour de récréation… Et si les effectifs venaient à augmenter ?… Ce n’est pas grave les choix ont été faits !
    Quelle image laisserons-nous à nos enfants ? La balle est dans le camp de nos décideurs qui semblent avoir bonne conscience. Je me souviens alors de toutes celles et ceux qui se sont battus pour notre école…
    Amertume

    1. Mme Manon.
      Ce n’est pas la municipalité, qui a enlevé ces «  »banderoles «  », qui ne ressemblent à rien et mises d’ailleurs sans autorisation par des parents toujours négatifs qui aiment alimenter des polémiques, qui veulent le beurre et l’argent du beurre, et la crémière.
      Renseignez-vous avant d’écrire n’importe quoi !
      Et en plus, si vous saviez par qui ça a été enlevé…!!!

  2. Je vous le disais lors de ma dernière réponse
    vous avez toujours été négatif aussi bien avec le syndicat que vous n’avez jamais apprécié qu’avec la Ville de Malestroit et les élus des Communes (les Chefs comme vous dites)
    certaines personnes élues étaient pour l’école mais quand il y avait une proposition elle était a peine finie d’être déballée que votre proposition a vous c’était un……. NON
    pas facile de travailler avec vous dans ces conditions
    tout ce qui était décidé et qui se trouvait face a vous n’avait jamais raison
    je comprends mieux maintenant que les gens ne veulent pas travailler avec vous
    bon courage pour la suite.

    1. Oui oui Ménard P, on a compris. Les parents sont naïfs et entêtés, mais c’est antinomique. Maintenant au lieu de râler plus que les autres, si vous avez vraiment quelque chose à apporter ; la présentation d’un vrai projet sur plans et devis, avec un planning de travaux ça plairait à tout le monde, pas une enveloppe de promesses ! Des documents, pas des mails pour dire on entasse les sardines, on vient de mettre un cache misère sur le sol, et des toilettes pour légo, on récupère la cour. Si vous avez des connaissances quant aux commissions de sécurité, accessibilité des handicapés, réhabilitation de l’ancien, responsabilités décennales, décisions ou actes notifiés de reprise des locaux entre la présidente SIGSP et la mairie (c’est bizarrement la même personne, et ça dérange aucun membre du SIGSP a priori), devoirs, obligations au silence, vente, achat ou tout document nécessaire à comprendre pourquoi un bagad et autre asso auront des locaux en 2024 tandis que les enfants de l’école PUBLIQUE n’ont pas de place pour les siestes en mode vigipirate première ligne, première porte à droite, merci de réécrire. Sinon soyez positif, vous avez peut-être autre chose à faire.

      1. Cher Guillemot
        ce n’est pas a moi de me « dépatouiller » avec vos problèmes a l’école
        mais bien a vous les responsables soit: parents ; association de parents ou autres
        n’avez vous pas de personnes compétentes parmi vous pour demander aux personnes extérieures de vous donner la main , êtes vous entouré des « bonnes personnes » (ça promet pour la suite)
        bon courage a vous et ne compté pas sur moi pour ce problème
        j’ai assez donné a l’associatif pour moi……. c’est terminé.
        mais attention a ce que vous allez faire vous êtes suivis et scruter par beaucoup de monde
        si j’ai un conseil a vous donner :approché vous du syndicat et des élus mettez vous autour d’une table et discuté franchement une bonne fois pour toute pour avancer dans le bon sens et remonté l’école dans les sondages
        en ce moment il n’y a pas une bonne « pub » de faite pour cette école
        certaines personnes voudraient la « sabotée » qu’elles ne s’y prendraient pas autrement
        bon courage pour la suite

        1. OK, Ok, ok, on va parler clair et sans faute d’orthographe s’il vous plaît.
          Comme quoi un seul mot « connaissances » peut travestir les propos. C’est nul internet.

          Moi compétences, mais pas documents de connaissance.
          Car,
          SIGSP doit rendre compte à personne,
          SIGSP garde informations, discute pas, ne se présente pas.
          SIGSP caché derrière temps. (beaucoup promesses)
          SIGSP donne vite local pour mairie, enlève pour enfants.

          Moi veux école Mention Bien, car école de l’ETAT
          avec dedans Liberté/Egalité/Fraternité.

          Supérieurs du SIGSP soutiennent SIGSP ; bravo toi travaille bien, dépense bien.
          Parents d’élèves ; beurks, râleurs, compliqués, naïfs* (*dixit MENARD P), bouh, chut,
          HOUBA HOUBA HOP

  3. Bonjour,
    J’ai été enseignante dans cette école de septembre 1987 à 1995.
    Je trouve ça désolant d’en être arrivé là.
    Des enfants de maternelle ont vraiment besoin de locaux adaptés. Pourquoi les locaux de la maternelle ne sont-ils pas restés pour les enfants de la maternelle ?
    Ils semblaient très bien. Une histoire d’argent ?
    Je crois comprendre que les élèves d’élémentaire prennent en charge les petits ? Oui ça peut leur plaire et les responsabiliser mais cela ne doit pas être une obligation par manque de personnel.
    Qu’avez vous fait les uns ou les autres de cette école où les enfants se plaisaient et où les enseignants aimaient travailler ?
    Je trouve tellement dommage ces conflits où on oublie que normalement c’est l’ENFANT qui doit être au centre de toutes les préoccupations.
    Pensez-y au moment de prendre des décisions. Une école pour des élèves !
    J’espère que dans quelque temps, je pourrai lire et voir de belles et jolies choses au sujet de cette école qui m’était (ou m’est) très chère.

  4. Les parents ne demandent que du RESPECT envers leurs enfants et les personnels de cette école. Mais tout n’est que mépris…
    Les personnels font ce qu’ils peuvent pour accueillir les petits au mieux dans des conditions toujours plus dégradées.
    Demander des comptes aux élus pour que nos enfants, notamment les maternelles, aient des conditions d’accueil décentes, nous paraît parfaitement légitime.
    Quelles valeurs devons nous apprendre à nos enfants? Peut-être se battre pour une vivre dignement dans un monde pourri.
    Ils sont à bonne école

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires