Retrouvez Les Infos du Pays Gallo sur : 4,5K 11K 853 400

Accueil / coronavirus / COVID 19. Bretagne: le taux d’incidence et les hospitalisations en forte augmentation

coronavirus

Publié le 11 octobre 2022

COVID 19. Bretagne: le taux d’incidence et les hospitalisations en forte augmentation

Voici le point sur l’évolution de la situation sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus en Bretagne communiqué par l’ARS ce mardi 11 octobre qui montre une forte augmentation des chiffres:

« Les dernières données sanitaires confirment la circulation active du virus : le taux d’incidence approche les 500 cas / 100 000 habitants dans chacun des départements bretons.

Surtout, ces derniers jours, le nombre d’hospitalisations pour motif COVID19 augmente très sensiblement.

Dans ce contexte, il est indispensable de déployer toutes les mesures de protection :

·       la poursuite de la vaccination notamment à travers la campagne automnale lancée dernièrement par la Ministère de la Santé et de la Prévention (cf présentation ci-dessous) ;

·       l’application des gestes barrières (port du masque, aération des locaux…) dès que la situation l’exige, notamment en présence de personnes fragiles ou dans des lieux à forte densité de population.

Point épidémiologique

La Bretagne enregistre 31 487 nouveaux cas positifs depuis le 27 septembre.

Le taux d’incidences’élève désormais à 478,9 cas pour 100 000 habitants (+113,1 points1) au niveau régional avec un taux de positivité3 des tests RT-PCR et antigéniques de 31,5 %.

Prise en charge des patients Covid-19 à l’hôpital en Bretagne :

·       310 hospitalisations pour motif COVID en cours (+1041), dont

o   11 en service de réanimation (+ 11)

o   237 en médecine conventionnelle (+961)

·       depuis le début de l’épidémie :

o   25 434 patients hospitalisés ont regagné leur domicile (+ 4111) ;

o   3 214 patients sont décédés (+ 221).

Dynamique de dépistage

En Bretagne :

·       57 761 (RT-PCR et antigéniques) ont été réalisés entre le 2 et le 8 octobre.

Campagne de vaccination automnale pour les publics fragiles : c’est maintenant !

En cours depuis le début du mois d’octobre, la campagne de vaccination automnale permet aux personnes les plus fragiles de continuer à se protéger face au virus de la COVID-19. La vaccination demeure l’une des armes les plus efficaces de protection contre les formes graves.

Les vaccins bivalents sont disponibles chez les professionnels libéraux (médecins, pharmaciens, infirmiers, sages-femmes…) pour une nouvelle vaccination de rappel.

Conformément aux recommandations de la Haute autorité de Santé dans son avis rendu le 19 septembre dernier, sont éligibles à cette vaccination :

·       les personnes âgées de plus de 60 ans,

·       les résidents d’EHPAD et d’USLD,

·       les personnes à risque de forme grave de la maladie (immunodéprimés, femmes enceintes, personnes de moins de 60 ans identifiées comme étant à risque),

·       les personnes vivant dans l’entourage ou en contact régulier avec des personnes immunodéprimées ou vulnérables,

·       les professionnels des secteurs sanitaires et médico-social.

Ce rappel vaccinal est effectué préférentiellement avec des vaccins à ARNm bivalents, ciblant notamment les variants du virus actuellement en circulation sur le territoire national (dérivés d’Omicron).

L’administration de cette dose de rappel devra respecter les délais minimaux recommandés entre deux vaccinations, à savoir :

·       3 mois pour les personnes de 80 ans et plus, pour les résidents en EHPAD ou en USLD, pour les personnes immunodéprimées ;

·       6 mois pour les autres ;

(En cas d’infection récente, un délai de 3 mois est à prévoir entre l’infection et la dose de rappel).

Les vaccins « historiques » restent efficaces contre le virus, ainsi que l’indique la Haute Autorité de Santé, et en particulier les seuls autorisés pour toute personne qui ne serait pas du tout vaccinée encore aujourd’hui et souhaiterait utilement s’engager dans un parcours vaccinal.

Le ministère de la Santé et de la Prévention rappelle que la vaccination contre la COVID-19 est pleinement compatible avec la vaccination annuelle contre la grippe, fortement recommandée par les autorités scientifiques et dont la campagne sera lancée mi-octobre.

Dynamique de vaccination, suivi de la campagne de 2e rappel (données au 9/10)

En Bretagne,

·       42,7% des personnes de 80 ans et plus ont reçu une deuxième dose de rappel

·       33,7 % des personnes de 60 à 79 ans ont reçu une deuxième dose de rappel

Dans les Côtes d’Armor,

·       40,4 % des personnes de 80 ans et plus ont reçu une deuxième dose de rappel

·       31,9 % des personnes de 60 à 79 ans ont reçu une deuxième dose de rappel

Dans le Finistère,

·       48,1 % des personnes de 80 ans et plus ont reçu une deuxième dose de rappel

·       38,4 % des personnes de 60 à 79 ans ont reçu une deuxième dose de rappel

En Ille-et-Vilaine,

·       41,2 % des personnes de 80 ans et plus ont reçu une deuxième dose de rappel

·       31,6 % des personnes de 60 à 79 ans ont reçu une deuxième dose de rappel

Dans le Morbihan,

·       40,1 % des personnes de 80 ans et plus ont reçu une deuxième dose de rappel

·       32 % des personnes de 65 à 79 ans ont reçu une deuxième dose de rappel

1-Données par rapport au 27/09/2022

2-Le taux d’incidence représente le nombre de nouveaux cas de COVID-19 diagnostiqués par un test PCR ou antigénique survenus au cours des 7 derniers jours rapporté au nombre d’habitants du département. L’unité adoptée est pour 100 000 habitants.

3-Le taux de positivité représente le nombre de cas positifs au Covid (test PCR et antigénique) rapporté au nombre de personnes testées, sur 7 jours« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires