Accueil / Oust à Brocéliande / Saint-Nicolas du Tertre. Balade contée: le récit d’un bénévole de la bibliothèque

Oust à Brocéliande

Publié le 20 septembre 2022

Saint-Nicolas du Tertre. Balade contée: le récit d’un bénévole de la bibliothèque

A l’occasion des journées du patrimoine, l’équipe de bénévole de la bibliothèque municipale de Saint-Nicolas du Tertre ainsi que Corinne Bayon adjointe à la Culture, Loisir et Liens Associatifs ont organisé une balade contée avec Paul Maisonneuve et son orgue de Barbarie. Elle a réuni près d’une cinquantaine de personnes de tous âges. Le public s’est laissé conter les histoires de korrigan, de petit Pierre, de Fanch… tout en découvrant les beautés naturelles de l’étang de la Guette.

Le patrimoine local était aussi à l’honneur : fontaine, lavoir, moulin… jalonnant le parcours, dont Josette et Chantal ont retracé avec passion l’historique. Voici le récit que nous fait un bénévole de la bibliothèque de cette journée mémorable:


« C’est sous le beau ciel bleu de cette fin d’été qu’une cinquantaine de nicolasiens de 2 à 86 ans ont participé à la balade contée organisée ce samedi par l’équipe de la bibliothèque municipale. Au son de l’orgue de barbarie, Paul Maisonneuve, conteur passeur d’histoires du Pays de Redon, a entraîné petits et grands pour un tour de l’étang paisible et magique.
À chacune des 5 pauses, Paul fit partager les mystères et les merveilles de la nature, pourquoi
aujourd’hui les arbres ne parlent plus, l’aventure de l’impatient Petit Pierre qui allait à la pêche,
comment un korrigan s’est fait rouler dans la farine par la femme d’un pauvre meunier, ou l’histoire que personne n’a voulu croire de Fañch emporté dans les folles danses des korrigans à la tombée de la nuit, pour finir par un conte de sagesse, celui du jardinier et de ses deux arrosoirs. La balade fut agrémentée de devinettes « encyclopédiques » sur des plantes ou des animaux et parfois le merveilleux et la science se sont joyeusement entremêlés.
Entre les contes, Chantal a fait revivre ou découvrir l’histoire des fontaines et des lavoirs qui jalonnent le parcours, sans oublier Madeleine, la dernière lavandière ! Elle a raconté malicieusement les aventures des écoliers qui empruntaient les marches du ciel et de l’enfer pour aller chercher de l’eau ; cet ancien chemin a été tout juste débroussaillé pour l’occasion.
Josette nous retraça avec passion et nostalgie l’histoire centenaire du Moulin à eau de la famille Serazin, la construction par son grand-père en 1922, les améliorations, sa modernisation par les descendants, jusqu’à sa fermeture pas si lointaine, … avec l’espoir d’entendre de nouveau un jour le tic-tac du moulin !
Une bien belle journée du Patrimoine à Saint-Nicolas-du-Tertre, …qui en appelle d’autres l’an prochain, peut-être sur les croix, les fours ou les puits de nos villages.
« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires