Accueil / Oust à Brocéliande / Sérent. Le docteur Pauti a pris ses fonctions

Oust à Brocéliande

Publié le 17 mars 2022

Sérent. Le docteur Pauti a pris ses fonctions

Le docteur Pauti (à droite) rejoint le docteur De Raynal au cabinet médical de Sérent.

Dans un contexte de désertification médicale qui ne cesse de s’aggraver, l’arrivée d’un nouveau médecin à Sérent prend des allures d’évènement. Le Docteur Pauti a pris ses fonctions en début de semaine dans le cabinet médical où exerce déjà le docteur De Raynal.

« Commencée en janvier 2021, notre recherche d’un médecin généraliste a vu son aboutissement ce mardi 15 mars avec l’installation du Docteur Pauti à proximité du Dr De Reynal arrivé sur Sérent en 2018. Cette installation était devenue essentielle suite au départ en retraite du second médecin », commente Céline Olivier, maire-adjointe. Le maire, Yves Hutter s’était fait l’écho dès le mois d’octobre de cette arrivée

Le docteur Pauti exerçait jusqu’alors à Paris, mais elle a des racines familiales bretonnes et même morbihannaise, sa famille paternelle étant originaire de la région d’Auray-Carnac où elle a passé ses vacances pendant son enfance et son adolescence. Depuis la capitale elle nourrissait un rêve: vivre à la campagne, un projet qu’elle projetait de concrétiser dès que ses enfants seraient autonomes…

Le moment étant venu, elle s’est mis à la recherche d’une maison dans le Morbihan où elle passait ses vacances depuis des années sur le littoral. Mais c’est dans l’intérieur des terres qu’elle voulait trouver un pied à terre et c’est à Sérent qu’elle a déniché une maison. « Je voulais trouver un nouveau rythme de vie, alléger mon emploi du temps professionnel. J’ai décidé de partager mon temps entre mon cabinet à Paris et ma résidence à Sérent… », explique le médecin.

Très vite, les élus de Sérent, mais aussi le docteur De Raynal lui ont glissé à l’oreille que ça serait un super bonne idée qu’elle vienne s’installer complètement à Sérent. Alors, l’idée a fait son chemin et le docteur Pauti a finalement décidé de mener son projet de vie à la campagne jusqu’au bout. Finis les allers-retours entre Paris et Sérent et la fatigue qui va avec.

Désormais, quelques minutes lui suffisent pour aller de son domicile à son cabinet qu’elle a relooké complètement pour en faire un lieu chaleureux et convivial. « Je n’aime pas les cabinets médicaux qui ressemblent à des cabinets médicaux », sourit-elle, se déclarant inquiète de l’importance de la désertification médicale qu’elle constate sur le territoire.

Ses premiers patient(e)s sérentais(e)s apprécient ses choix de vie. « Cette offre vient compléter celle des cabinets d’infirmiers, de la dentiste, des kiné, de l’ostéopathe, du pédicure, de l’orthophoniste et également de la pharmacie », insiste de son côté Céline Olivier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires