Accueil / coronavirus / Morbihan. Pourquoi ils continuent de porter le masque

coronavirus

Publié le 17 mars 2022

Morbihan. Pourquoi ils continuent de porter le masque

La présentation du pass vaccinal et le port du masque ne sont plus exigés à l’intérieur depuis lundi dernier 14 mars dans la plupart des lieux publics, tels que les restaurants, bars, et discothèques, dans les commerces et grandes surfaces, au travail,  dans les entreprises, dans les cinémas, théâtres et salles de spectacle, les stades, les foires et salons…

 “Plus de port de masques non plus dans l’ensemble des écoles et établissements scolaires du territoire national”, a confirmé Jean Castex, le premier ministre, à l’exception des transports, des établissements et personnels de santé, des personnes contaminées à la Covid, les cas contacts et symptomatiques. Les personnes immunodéprimées continuent également de porter le masque, car leur système immunitaire ne fait pas face correctement aux agents pathogènes, comme les bactéries, les virus, les parasites…

La loi nous dit que les mesures sanitaires liées à l’épidémie sont allégées ! Que reste-il au juste comme mesures sanitaires ? l’aération des pièces toutes les 10 minutes, le lavage des mains avec le gel hydroalcoolique, encore faut-il trouver des distributeurs remplis !

Les chiffres de contamination à la Covid, vendredi dernier 11 mars étaient à la hausse. Ils confirmaient une légère dégradation de la situation sanitaire en  Bretagne, en enregistrant 30 416 nouveaux cas positifs, depuis le vendredi précédent : 4 mars. Cette hausse se confirme: l’épidémie se développe à nouveau (lire notre article en cliquant ici)

Pourquoi gardez-vous le masque ?

Certaines personnes ont fait le choix de continuer à porter le masque, dedans, parfois même dehors, pourtant une restriction levée depuis le 2 février. Pourquoi? Nous avons posé la question à certaines d’entre elles…

Patrice 71 ans : 

Patrice, 71 ans

“Même si les formes de Covid déclarées sont moins graves, il y a à nouveau une augmentation des contaminations. Je pense que retirer le masque maintenant est prématuré. Avec mon épouse Christiane, nous allons continuer à le porter, d’autant plus à l’intérieur des commerces, déjà pour une raison majeure, celle de protéger notre fils Stéphane âgé de 48 ans et immuno déprimé, suite à une greffe. Nous sommes amenés à nous rendre à son domicile pour garder notre petite fille. Par contre, si je marche seul dans la rue, je le retire. Je le porte aussi à l’extérieur dans des rues commerçantes, ou sur le marché, chaque fois que j’ai l’occasion de croiser du monde… »

Mary-Delphine, en compagnie de son fils Mâyann, 2 ans:

Mary-Delphine

“C’est difficile de savoir si l’on fait bien de retirer le masque, ou au contraire devons-nous le porter encore ? D’autres médiatisations ciblent l’actualité en ce moment. La Covid est entrée dans les habitudes, elle n’est plus une priorité. Pour ma part, je m’accorde quelques souplesses, pour des balades à l’extérieur. Le masque n’est jamais très loin ! Je le laisse sur le menton de manière à pouvoir le mettre en place de suite, en cas de besoin ! Je le porte surtout par respect d’autrui, vis-à-vis des personnes âgées, quand je suis à l’intérieur. Par exemple, dans un supermarché, si je suis seule dans une allée je le baisse, quand j’arrive à proximité des caisses, des clients et de la caissière, je le remonte…”

Peut-être que Mary-Delphine a trouvé un intermédiaire efficace ? : celui d’avoir son masque toujours à portée de main, au cas où !

Beaucoup d’établissements scolaires, élèves et enseignants continuent de le porter :

“Chacun fait son choix ! Les élèves sont libres de le garder ou de le retirer”, nous explique une enseignante du collège Sainte-Marguerite-Marie de Josselin, mais nous constatons qu’une grande majorité de collégiens portent le masque même dans la cour de récréation. Il en est de même à l’école Notre Dame du Roncier. Les parents conseillent aussi fortement leur enfants…

Les entreprises jouent aussi la prudence

Certaines entreprises demandent aussi à leurs salariés de continuer à porter le masque en intérieur, pendant leur journée de travail. C’est le cas de l’entreprise Celvia à Sérent du groupe SBV.

La direction a choisi de conserver le masque sur l’ensemble du site, déjà parce que l’activité est en milieu agroalimentaire, ensuite parce que les chiffres concernant la propagation actuelle du virus ne sont pas rassurants et enfin parce que le port du masque est entré dans les habitudes. La société confie que la mesure est très bien perçue par l’ensemble des salariés et ne rencontre aucun problème face à cette décision…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires