Accueil / Ploërmel Communauté / Pays de Josselin / Bignan. Le bilan des gendarmes de la Communauté de brigades de Josselin

Pays de Josselin

Publié le 14 mars 2022

Bignan. Le bilan des gendarmes de la Communauté de brigades de Josselin

Vendredi matin, c’était au tour du commandant de la communauté de brigades de Josselin, le lieutenant Jérome Maurin de présenter le bilan des activités des gendarmes devant les élus du territoire. La COB de Josselin regroupe les brigades de Josselin (8 sous-officiers et 2 gendarmes adjoints), Saint-Jean Brévelay (6 sous-officiers) et Rohan (6 sous-officiers). Elle assure la sécurité de 23 communes dont certaines très isolées, mais ne sont pas oubliées des gendarmes. Le lieutenant Maurin a ainsi affirmé que « les brigades de Saint-Jean Brévelay et Rohan ne sont pas fermées », mais ouvertes sur certaines plages horaires. Chaque commune est en lien avec un référent gendarmerie. En 2021, la COB de Josselin a réalisé 1017 interventions dont 36% de nuit et a traité 868 crimes et délits (+11% en 5 ans), avec une particularité, le fait que Josselin, la ville principale, ne représente que 12% de cette activité, très diffuse.

Une activité qui enregistre une forte augmentation des atteintes volontaires aux personnes (le nombre de dossiers est passé de 107 à 194 cas depuis 2017 soit une hausse de 81%). Les violences intra familiales et sexuelles (+19%) représentent une part importante des dossiers traités par les gendarmes de la COB de Josselin. Des faits qui sont cependant élucidés à 88%.

Les atteintes aux biens sont globalement stables voire en légère baisse par rapport à l’an passé (-9%) et les cambriolages reculent de 20% (51 contre 64). Si les vols de véhicule régressent de plus de 27%, les dégradations augmentent de 28%.

Les escroqueries économiques et financières suivent la tendance nationale et sont en forte augmentation (138 faits) et connaissent un taux d’élucidation assez faible notamment parce que les auteurs sont en général basés en dehors du territoire national.

Le nombre d’accidents a doublé par rapport à l’an dernier, mais par contre, il n’y a eu aucun tué sur les routes du secteur de la COB. Cette accidentologie est répartie sur l’ensemble du secteur.

Le lieutenant Maurin relève aussi que les différentes interventions liées à la crise sanitaire ont représenté plus du quart des missions de ses équipes.

Plusieurs évènements marquants ont été recensés en 2021 dont une affaire de violences avec armes à Bignan (janvier); une disparition inquiétante à Josselin (mai); une affaire de violences avec arme sur conjoint et détention de stupéfiants à Plumelec (septembre); une affaire de vols aggravés et violences sur autorités publique aux Forges de Lanouée (octobre); une affaire de violences sur autorités publiques à Réguiny (novembre) et une affaire de violences avec armes à Josselin (décembre). Les gendarmes sont aussi fortement mobilisés par les actions anti-chasse à Lanouée, la surveillance des rave-party, la surveillance du chantier des éoliennes…

Les gendarmes de la COB ont aussi été mobilisés par le passage du Tour de France, le Pardon de Notre-Dame, des opérations anti-stupéfiants avec le renfort d’un chien, des actions de sensibilisation dans les écoles (métiers de la gendarmerie, formation anti-drogue, danger d’internet…). Un des temps forts de l’année a été la commémoration du tricentenaire de la brigade de Josselin. En 2022, la COB entend poursuivre son action en terme de police judiciaire, être encore plus présente sur l’espace publique et espère développer les dispositifs de participation citoyenne.

Après la présentation de la cellule de protection des familles crée à la compagnie de Ploërmel, le chef d’escadron Frédéric Monpierre qui assistait à cette réunion a insisté sur le rôle de plus en plus important des deux assistantes sociales qui travaillent au sein de la gendarmerie du Morbihan. Elles sont débordées de travail. « il en faudrait plus… », souligne le commandant de la compagnie. Un objectif qui se heurte à l’obstacle du financement. Le chef d’escadron a attiré l’attention des élus sur l’importance de cet enjeu et de l’importance de leur soutien s’ils sont sollicités pour contribuer au renforcement de ce service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires