Accueil / Thématiques / Festiv'été / Josselin. Les Festiv’été entre Balkans et Mélopée

Festiv'été

Publié le 12 août 2021

Josselin. Les Festiv’été entre Balkans et Mélopée

Enfin, des conditions météorologiques estivales pour cette nouvelle soirée des Festiv’été. Et ça change tout! Notamment pour le moral et l’envie de sortir. Et ce n’est sans doute pas un hasard si ce soir la place de la mairie affichait complet pour le concert du groupe Tarafikants. Un groupe rennais qui propose de la musique roumaine, chargée de nostalgie et de poésie, mais aussi entrainante. Un voyage vers les balkans dans la douceur d’un soir d’été à Josselin… De quoi ranger au second plan pour une fois cette satanée crise sanitaire.

Les festiv’été se poursuivent à un rythme effrénée et innovent avec, dès demain jeudi 12 août, le début du festival Mélopée. C’est une des nouveautés de cette édition 2021 des Festiv’été. La commune accueille le Quatuor Psophos pour ce premier festival de musique classique qui pourrait devenir une référence en Bretagne.

Ce mercredi soir, les musiciens de ce quatuor sont montés sur scène pour inviter le public à venir écouter et pourquoi pas s’initier à la musique classique. Ils se produiront dès ce jeudi 12 août à la Chapelle de la Congrégation à 18 et 21 heures puis sur le marché samedi matin et enfin dans le parc du château samedi soir et au jardin médiéval dimanche matin pour une déambulation musicale.

Les concerts de jeudi et samedi sont payants, celui de dimanche matin est gratuit. Réservations et pass sanitaire obligatoires (voir les conditions en cliquant ici).

Le quatuor Psophos

Le Quatuor Psophos a obtenu de nombreux prix internationaux (Osaka, Florence, Londres…), jusqu’au 1er Grand Prix du Concours international de Quatuor à cordes de Bordeaux en 2001. Il est aussi le premier quatuor français sélectionné par la prestigieuse New Generation Artist de la BBC à Londres et il est nommé en 2005 aux Victoires de la musique. Il est alors invité à se produire dans des salles prestigieuses telles que le Concertgebouw d’Amsterdam, le Wigmore Hall à Londres, le Mozarteum de Salzbourg. Les folles journées (Nantes, Tokyo, Lisbonne, Varsovie),
les Prom’s et bien d’autres festivals jalonnent son parcours et lui offrent l’occasion de jouer avec de grands musiciens tels que Bertrand Chamayou, Juliana Steinbach, Renaud et Gautier Capuçon, Nemanja Radulovic…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires