Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Clinique des Augustines: la fondation Grand Ouest soutient la cuisine thérapeutique

Oust à Brocéliande

Publié le 28 janvier 2022

Malestroit. Clinique des Augustines: la fondation Grand Ouest soutient la cuisine thérapeutique

De gauche à droite, Mme Anne LE ROUX, directrice de l’Agence Banque Populaire de Ploërmel, Jean-Vincent DROUAL, Chargé des Relations et des Partenariats pour BPGO – Morbihan, Claudine CHATELLIER, ergothérapeute à la Clinique des Augustines, Sr Roxane, Mère Prieure de la Clinique des Augustines, Catherine MONGIN, Directrice Générale de la Clinique des Augustines, Gilbert LE GUILLOU, Client sociétaire et membre de la commission d’attribution de la Fondation d’entreprise Grand Ouest, Didier LE DIODIC, Délégué Fondation d’entreprise Grand Ouest

Permettre aux personnes âgées ou handicapées de rester à leur domicile le plus longtemps possible… C’est un des défis majeurs de la société confrontée à la problématique du vieillissement et de son accompagnement. Un domaine dans lequel la clinique des Augustines de Malestroit développe une expertise du plus haut niveau en s’appuyant notamment sur une innovation permanente.

C’est le cas de la cuisine thérapeutique installée depuis quelques mois dans l’établissement. Ce véritable outil permet d’évaluer les capacités d’une personne âgée ou en situation de handicap à se retrouver dans son environnement habituel. C’est ce que Claudine Chapelier, ergothérapeute de la clinique, appelle « la mise en situation », une simulation des gestes quotidiens qui permet de découvrir que certains ne sont pas faciles à accomplir en raison de l’âge ou de la maladie.

C’est ce que permet la cuisine thérapeutique. Composée d’un grand plan de travail en angle motorisé, elle est équipée d’un évier et d’une plaque de cuisson, afin d’adapter la hauteur des éléments et d’y accéder en fauteuil roulant ou debout. Un meuble haut motorisé est aussi installé pour rendre accessible les rangements au-dessus de l’évier. Les appareils ménagers sont eux aussi adaptés avec une hotte à commande déportée, un four à porte escamotable, lave-vaisselle et réfrigérateur surélevés…

Pour réaliser cette cuisine expérimentale, d’un montant de 20 000 euros, la clinique a du faire appel à une entreprise spécialisée. Mais elle est aujourd’hui l’une des rares structures hospitalières du Morbihan à posséder un tel outil, en phase avec l’évolution des exigences sociétales.
« Les mises en situations dans une « vraie cuisine » permettent d’évaluer les capacités d’adaptation de la personne à son handicap et de proposer les aides, techniques ou autres, nécessaires pour un retour à domicile dans les meilleures conditions possibles », souligne Claudine Chapelier. Dans cette cuisine « test », des ateliers sont organisés qui permettent également le partage, la communication entre les patients et donc de créer des interactions sociales… L’analyse du comportement des participant(e)s à ces ateliers par l’ergothérapeute permette de détecter des difficultés et donc d’alerter l’entourage qui peut ainsi procéder aux aménagements nécessaires au domicile.

Sur le même modèle, la clinique des Augustines se prépare à mettre en service une salle de bain permettant également d’identifier les difficultés des personnes concernées dans une situation identique à celle de leur logement.

C’est cette dimension innovante et sociale qui a séduit la fondation d’entreprise Grand Ouest de la Banque Populaire qui lui a accordé une aide de 2000 euros. Le chèque a été officiellement remis, ce jeudi après-midi à la clinique par Didier Le Diodic à Catherine Mongin, la directrice générale de la clinique en présence de Soeur Roxane, Mère prieure de la clinique, Claudine Chatellier ergothérapeute, Anne Le Roux directrice de l’agence Banque Populaire de Ploërmel, Jean-Vincent Droual, chargé des relations et des partenariats de la Banque, Gilbert Le Guillou, client sociétaire et membre de la commission d’attribution de la fondation.

Les représentants de la fondation n’ont pas caché leur enthousiasme face à cette initiative et affirmé leur intérêt à suivre les projets de la clinique malestroyenne.

La Fondation d’entreprise Grand Ouest: ouverte à tous

Créé en 2019, la fondation d’entreprise Grand Ouest apporte son soutien financier à des initiatives citoyennes portées par les associations des 12 départements sur lesquels elle rayonne dans la culture, la recherche ou le maritime.

En 2021, la fondation a soutenu 206 projets pour un montant total de 740 000 euros et poursuit cette action en 2022 en lui consacrant 800 000 euros. « Nous nous intéressons à tous les projets de proximité qui font vivre le territoire, qui permettent aux citoyens de se sentir mieux. Il n’y a pas besoin d’être client de la Banque Populaire, ce qui compte c’est l’intérêt du projet. C’est vraiment ouvert à toutes les associations », souligne Didier Le Diodic, délégué de la Fondation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires