Accueil / coronavirus / Tréal. Plus de 70 tests réalisés en une journée par la Croix-rouge

coronavirus

Publié le 10 janvier 2022

Tréal. Plus de 70 tests réalisés en une journée par la Croix-rouge

A Guer, à Beignon, à Malestroit, au Palais et aujourd’hui à Tréal… Les membres de l’équipe mobile de la Croix Rouge constituent l’avant-garde de la lutte anti-COVID. Ils sont le symbole de la stratégie « d’aller vers », ceux qui vont au plus près des populations les plus éloignées des centres urbains et de leurs structures médico-sociales. En ce moment face au variant omicron et à son extraordinaire contagiosité, ils sont mobilisés quotidiennement pour permettre au plus grand nombre d’avoir accès à un test. Ils sont le premier outil permettant de casser les chaînes de contamination et donc de freiner l’expansion épidémique. Une mission essentielle qu’ils accomplissent avec rigueur et sans état d’âme. « Notre vocation c’est d’être au service de la population. A la Croix rouge, c’est dans nos gênes… », explique l’un des médiateurs de lutte anti-COVID présents à Tréal. L’équipe mobile est constituée de 7 membres dont 5 sont prêts à partir sur le terrain à la moindre sollicitation de l’ARS. Une unité capable de mener des opérations de testing ou de vaccination n’importe où dans le département, dans des communes ou des entreprises. « Nous avons juste besoin d’une infirmière pour les test ou d’un médecin pour la vaccination et nous sommes opérationnels. On est totalement autonomes… », poursuit le médiateur. L’équipe constitue les bras, mais aussi les yeux de l’ARS au plus près des populations. « Nous sommes aussi des éléments de contact-tracing (ndlr: dispositif de l’Assurance Maladie permettant d’identifier les chaînes de contamination). Il arrive parfois qu’on détecte des foyers de contamination, ce qui nous permet de faire remonter l’information et donc la mise en place de mesures adaptées au contrôle de la situation par les autorités sanitaires ».

Ce lundi, l’équipe mobile a testé 73 personnes. Un chiffre exceptionnel pour une commune d’un peu plus de 600 habitants. Comme partout, beaucoup de gens viennent pour se rassurer, vérifier qu’un petit écoulement nasal n’est pas le premier symptôme d’une infection par le COVID, ou bien encore faire tester un enfant présentant des maux de tête… La 5è vague de COVID 19 génère beaucoup d’inquiétudes.

Depuis ce lundi matin, Muriel Hervé, la maire de la commune, reçoit, échange, rassure et accompagne les habitants. « Tout a été très vite. J’ai été contactée par l’ARS le lundi qui souhaitait mettre en place ce centre de dépistage dans la commune. Je leur ai envoyé des photos de la salle et le lendemain, tout était calé, programmé… », explique-t-elle, heureuse de ce service apporté à ses administrés mais aussi à la population de tout un territoire essentiellement rural.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires