Accueil / coronavirus / Morbihan. Vaccination: comment le dispositif va monter en puissance

coronavirus

Publié le 27 novembre 2021

Morbihan. Vaccination: comment le dispositif va monter en puissance

Ce samedi matin, à l’occasion de l’élargissement de la campagne de vaccination dite de « 3è dose », Joël Mathurin, le préfet du Morbihan s’est rendu en compagnie de Claire Muzellec-Kabouche la directrice départementale de l’ARS au centre de vaccination d’Auray puis dans une pharmacie de Vannes.

L’objectif de cette visite était d’inciter les personnes concernées à se faire vacciner et à mettre en avant le rôle de la médecine de ville (pharmaciens, médecins,…) dans le déploiement de cette campagne. Côté incitation à la vaccination, il n’y a pas trop de soucis à se faire. Depuis quelques jours, c’est à dire depuis les annonces gouvernementales annonçant le raccourcissement du délai de vaccination à 5 mois et son extension à toutes la population de plus de 18 ans, c’est la bousculade. Les mairies sont submergées d’appels des administrés et les prises de rendez-vous s’accumulent chez les pharmaciens, dans les centres. Au point que certains affichent déjà complets jusqu’au 31 décembre.

Mais, selon le préfet et la directrice de l’ARS, il s’agit d’une phase de transition qui va s’éclaircir très vite, la situation étant totalement sous contrôle. « Il n’y a pas de flou… », tonne le préfet et « les autorités préfectorales et sanitaires départementales n’ont pas attendu les annonces pour dimensionner le dispositif », insiste Claire Muzellec-Kabouche. Ce dispositif est donc affirment-ils, parfaitement opérationnels et va très rapidement monter en puissance. Côté doses, aucun souci à se faire « il y a en France 19 millions de personnes susceptibles d’être vaccinées et nous avons 25 millions de doses en stock ». Côté rendez-vous, de nouveaux créneaux vont être ouverts dans les centres de vaccination dès la semaine prochaine et dans quelques jours, le rythme de vaccination va retrouver dans le Morbihan celui qu’il avait cet été, au plus fort de la précédente campagne.

De centres éphémères près de chez vous…

Selon le préfet, ce dispositif va même être surmultiplié, car il comporte quelques différences. « Désormais, 40% des vaccinations sont réalisées par la médecine de ville », insiste-t-il. Et puis, cette nouvelle campagne va prendre encore plus en compte une des préoccupations maintes fois répétées par le préfet: la proximité. Ce sera le cas par le biais du renfort des professionels de santé de ville, mais aussi par l’ouverture de centres de vaccination éphémères un peu partout sur le territoire: une trentaine selon la directrice de l’ARS. Un dispositif affiné en étroite collaboration avec les maires, insiste le préfet.

Ces centres vont être mis en place là où ils l’étaient au printemps dernier, comme à Carentoir, Questembert, Josselin, Malestroit; mais aussi dans de plus petites communes.Il revient aux élus locaux de communiquer, sur ce dispositif qui est susceptible d’évoluer, explique Claire Muzellec-Kabouche. Elle indique que les élus qui ont jusqu’à présent réservé l’accès à ces centres aux personnes s’y étant fait vacciner au printemps vont être invités à les ouvrir à l’ensemble de la population. Cela dans la limite de leur capacité technique et notamment des professionnels de santé qu’ils peuvent mobiliser.

Le préfet estime que le Morbihan sera en capacité de vacciner l’ensemble des personnes ouvrant droit à la 3è dose dans les deux mois qui viennent.

Que devez-vous faire si vous voulez obtenir un créneau? Il faut utiliser toutes les filières possibles, résume la directrice de l’ARS: centres de vaccination permanents ou éphémères, médecins, infirmier(e)s. Par ailleurs, le préfet indique que tous les professionnels -les pompiers notamment- déjà impliqués dans la première campagne vont l’être à nouveau.

Revivez cette visite et écouter les précisions du préfet et de la directrice de l’ARS dans notre vidéo:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires