Accueil / Questembert Communauté / Questembert. Eoliennes: la réunion d’information attire la foule

Questembert Communauté

Publié le 21 novembre 2021

Questembert. Eoliennes: la réunion d’information attire la foule

Samedi, la salle Alan Meur paraissait bien petite pour accueillir les Questembertois(e)s curieux(ses) de connaître le projet de parc éolien sur leur commune. D’entrée, le maire, Boris Lemaire, a bien signalé qu’il ne s’agissait que d’une réunion d’information et a même répété « qu’il y avait aucune obligation légale à l’organiser ». C’est la société Notus energy qui initie, planifie, construit et exploite des parcs éoliens et photovoltaïques depuis 2001 qui est chargé du projet. Celui-ci n’en est qu’à la phase de fiabilité à Questembert. Willy Blasin, chef du projet et Margaux Dubuisson, responsable environnement Notus énergie, présents à la réunion, ont tenté de répondre à de nombreuses interrogations des habitants.

La nécessité de changer

Boris Lemaire a présenté le projet en expliquant qu’à tous les niveaux ( France, Bretagne et Questembert Communauté) nous ne produisons pas assez d’énergie, autres que fossile ou nucléaire, pour arriver au seuil de l’indépendance fixée à l’année 2050. « Notre mode de vie occidental pollue la planète » et de poser la question : « a-t-on envie de changer nos activités ? ». Le PCAET, (Plan Climat Air Energie Territorial) adopté en juillet 2021 prévoie les objectifs suivant :

-réduire de 20% les consommations d’énergie finale en 2030, 50% en 2050 (par rapport à 2012)

-réduire de 30% la consommation d’énergie primaire (avant transformation et acheminement) d’énergies fossiles en 2030

-réduire de 40% les émissions de GES en 2030, 75 % en 2050 (par rapport à 1990)

-augmenter la part d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie finale ( 32% en 2030 et 55% en 2050).

Le trafic routier et l’habitat sont les sources de consommation les plus importantes. Pour la route, difficile de réduire les effets autrement que de réduire ses déplacements, pour l’habitat et surtout le chauffage qui représente 45 % de la dépense d’énergie du logement, l’isolation dont ne bénéficient pas toutes les habitations ou le choix des matériaux, sont des solutions.

Les éoliennes posent question

De tous les habitants présents salle Alan Meur, beaucoup sont venus poser des questions les concernant, surtout ceux habitants dans un périmètre proche de Kerglasier, lieu de l’implantation des deux éoliennes. « Doit-on craindre pour notre santé ? » « Pourquoi ce sont des sociétés allemandes qui viennent en France installer les éoliennes, les Allemands n’en veulent plus d’éoliennes ? » « Les éoliennes sont-elles recyclables ? », pouvait-on entendre parmi bien d’autres lors de cette réunion qui a duré trois heures et auxquelles le chef de projet de Notus n’a pas apporté les réponses espérées des habitants.

1 commentaire "Questembert. Eoliennes: la réunion d’information attire la foule"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires