Accueil / Oust à Brocéliande / Carentoir-Sérent-Beignon. Forum jeunesse de l’OBC: une première réussie

Oust à Brocéliande

Publié le 25 octobre 2021

Carentoir-Sérent-Beignon. Forum jeunesse de l’OBC: une première réussie

A Beignon
A Carentoir

Attirer des jeunes de 14 ans sur un forum dédié à cette tranche d’âge sur un week-end. L’initiative du service jeunesse de l’OBC relevait de la gageure… Et pourtant, ça a marché. Aussi bien à Carentoir qu’à Sérent et encore plus à Beignon, ces jeunes se sont déplacés. « Le but de cette opération était de voir si on pouvait intéresser des jeunes mais aussi leurs parents et d’essayer de leur apporter des réponses et pourquoi pas de construire des projets. Avec Jean-Luc Bléher, nous avons voulu décentraliser ce forum pour être au plus près de nos concitoyens. Nous estimons que c’est notre rôle d’élus de terrain de remplir cette mission. C’était une première et le bilan est clairement positif.. », analyse Sylvie Hourmand, maire de Beignon et vice-présidente de l’OBC en charge de ce domaine.

A Beignon, ville dont la moyenne d’âge est inférieure à 45 ans, où le forum était installé samedi après-midi les jeunes ont été particulièrement nombreux à s’attarder sur les différents stands. Des représentants de divers organismes travaillant en lien avec les jeunes du territoire (Douar Nevez, Relais jeunes 56, France Services, la gendarmerie, la mission locale, le centre social du Pays de Guer et le service jeunesse de l’OBC) les recevaient pour leur présenter leurs activités ou tout simplement dialoguer. Et parfois, le réel s’est même invité dans ces entretiens puisque plusieurs jeunes ont pu être guidés vers des interlocuteurs susceptibles de répondre à leur problématique…

On comprend que ce seul constat suscite un certain enthousiasme de la part des organisateurs. Mais ces forums ont révélé une autre utilité. « Nous sommes 4 référents jeunesse à l’OBC et l’intérêt de ce forum c’est de rencontrer les autres acteurs qui travaillent avec les jeunes et la réciproque est également vraie. On ne sait pas forcément comment fonctionnent les uns les autres et cela permet de nouer des liens, des relations. Nous allons d’ailleurs participer à des journées d’immersion au sein de ces organismes afin de mieux en connaitre les rouages d’une façon très concrète. Cela nous permettra de gagner en efficacité », rebondit Yannick Lebreton. « Nous avons tous des solutions et il est important que nous puissions travailler ensemble. Nous envisageons d’ailleurs d’ouvrir notre action à d’autres choses. On envisage par exemple en novembre de recevoir les DYS. Et cette idée de mutualiser les connaissances, les compétences pourrait prendre de l’ampleur. Une réflexion sur ce thème est lancée au niveau du Pays, cette fois », ajoute Laurence Picard, responsable du service jeunesse de l’OBC.

Parmi les autres initiatives déjà engagées, figurent le projet d’amener un groupe de jeunes à participer en qualité de bénévoles aux Jeux Olympiques 2024. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de l’opération Terre de jeux 2024 que pilote Yannick Lebreton et qu’il a exposé à ses visiteurs. Un dossier sur lequel nous reviendrons en détails dans un prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires