Départementales 2021. Guer: les motivations du binôme Bernard Huet-Catherine Patmanabhin

de gauche à droite: Bénédicte Bres, Bernard Huet, Catherine Patmanabhin, Anthony Colas

“Votez pour vous”, c’est le nom de campagne choisi par le binôme constitué par Bernard Huet et Catherine Patmanabhin pour mener sa campagne en vue des élections départementales de juin prochain sur le canton de Guer. Bernard Huet est âgé de 66 ans. Ce cadre retraité de la SNCF a passé 40 ans en région parisienne dont 13 ans de mandat municipal aux Clayes-sous-Bois (Yvelines) en qualité de maire-adjoint, notamment chargé du budget et de l’urbanisme. Mais il est originaire de Rieux et c’est là dans sa maison natale qu’il est revenu passer sa retraite. Bernard Huet n’est pas tout à fait un inconnu dans le monde politique local. Il a déjà été candidat aux législatives en 2017 sur la 4è circonscription, face à Paul Molac. S’il ne porte pas l’investiture d’un parti politique, il se reconnait bien sous la désignation de “Divers droite”, revendiquant une philosophie de droite libérale mais “pour la croissance et le progrès” et même “écologiste pro-actif” par son action personnelle au service de la nature.

A ses côtés il a donc Catherine Patmanabhin, 60 ans, mère de 4 enfants. D’origine indienne, elle est née à Perpignan et est partie vivre à Paris où elle a rencontré son mari, un breton de souche. et c’est comme ça qu’elle est arrivée en Bretagne. “Cela fait 35 ans que j’y vis…”, souligne-t-elle. Passionnée des traditions et de la culture bretonne, elle est très investie dans le monde associatif et “toujours disponible pour partager avec le monde extérieur”. Elle veut dans cette campagne défendre des axes forts portant sur “un développement équilibré du Morbihan, le développement de la téléphonie mobile”.

Ce binôme est complété par deux remplaçants. Il s’agit d’Anthony Colas, 45 ans, père de 2 enfants. originaire de Saint-Brieuc, il a été militaire pendant 20 ans, en grande partie dans l’est de la France avant de revenir aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Il est depuis un an chef d’une petite entreprise à Carentoir, commune dont il est conseiller municipal. Il se dit très sensible à tous les problèmes de sécurité et d’incivilités que ce soit dans la vie quotidienne ou sur la route. Il dénonce le cumul des mandats et estime nécessaire que de nouveaux visages émergent sur la scène politique locale.

Bénédicte Bres est la deuxième remplaçante. Cette mère de 3 filles est agée de 66 ans, ancienne cadre de la sécurité sociale dans un centre pour adultes handicapés. Artiste peintre elle est très investie dans les associations du patrimoine maritime. Elle se lance pour soutenir les actions en faveur de l’intégration, du social, la prise en compte des handicapés qu’elle estime trop souvent oubliés.

Tous les quatre s’accordent sur un objectif qui se résume dans un slogan: mettre en oeuvre un Morbihan équilibré, profitant du profond renouvellement de la gouvernance du conseil départemental qui va marquer cette élection. Bernard Huet estime indispensable de procéder aux rattrapages territoriaux qui s’imposent dans le Morbihan et qui affectent particulièrement le secteur d’Allaire. “Après 40 ans de décentralisation, notre canton et singulièrement la Vallée de la Vilaine, souffre à tous égards de retards criants qui posent désormais la question de son décrochement économique et social”, souligne-t-il. Il dénonce la constitution d’un canton, celui de Guer par la fusion de 3 anciens cantons (Guer, La Gacilly et Allaire) qui ont peu de points communs. Il aurait été plus cohérent, estime-t-il, de créer un regroupement ayant pour  référence la vallée de la Vilaine. Car il constate que le canton d’Allaire se retrouve le parent pauvre du développement du Morbihan, écartelé entre deux départements (Morbihan et Ille et Vilaine) et du coup… oublié. D’où ce constat pour sortir de cette situation: “il faut exister politiquement”. Et pour Bernard Huet, ces élections départementales sont une opportunité. “sur 42 conseillers départementaux sortants, 16 ne se représentent pas dont le président. Il va y avoir une nouvelle gouvernance et il faut en être”, analyse-t-il, se déclarant “pas hostile” à se rapprocher de la majorité départementale en fonction des orientations.

La binôme a dressé la liste de ses priorités, avec un dossier phare: la construction d’un centre départemental d’incendie et de secours au carrefour routier du Chêne des Bouteilles à Rieux sur des terrains appartenant en quasi-totalité à une institution publique:

-Une couverture maximale en 4 G et 5G

-L’achèvement en 2×2 voies de l’axe routier Rieux-Vannes

-L’aménagement sécure des carrefours routiers dont Le Poteau à Carentoi

-La vidéosurveillance aux abords de tous les collèges du département

-L’optimisation d’implantation et mise en sécurité de tous les abris-bus scolaires

-L’enfouissement des lignes EDF à l’instar du Golfe du Morbihan

-Le désenvasement de la Vilaine

-La réalisation de la route initialement prévue en bord de la Vilaine de Rieux à Foleux

-L’aménagement et la location des bâtiments publics départementaux désaffectés (ex: anciennes gendarmerie) aux personnes et familles morbihannaises temporairement en difficulté

-La desserte TGV nettement plus étoffée à Redon.

Le canton de Guer

 


'Départementales 2021. Guer: les motivations du binôme Bernard Huet-Catherine Patmanabhin' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.