Accueil / Ploërmel Communauté / Ploërmel. Incidents: les parents dans le collimateur

Ploërmel Communauté

Publié le 26 mars 2021

Ploërmel. Incidents: les parents dans le collimateur

C’est un message de fermeté qu’est venu délivrer le préfet du Morbihan, Patrice Faure, à Ploërmel ce vendredi en fin d’après-midi. C’est le maire de Ploërmel, Patrick Le Diffon qui a sollicité la visite du préfet, après que le centre ville de sa ville ait été secoué par des incidents, ces dernières semaines. Des incivilités, des bagarres assorties de manifestations de groupes extrémistes se sont répétés plusieurs week-end de suite. Des incidents qui ont donné lieu à des procédures judiciaires conduites par la gendarmerie, laquelle à multiplié ses patrouilles et ses contrôles.

Mais cette situation suscite colère et indignation parmi la population et notamment les commerçants confrontés à une atmosphère peu conforme à la quiétude habituelle de la ville. Le maire Patrick Le Diffon et le préfet ont été ce vendredi, à la rencontre de la population et aux commerçants du centre ville déjà confrontés aux difficultés inhérentes à la crise sanitaire qui affecte particulièrement le territoire de Ploërmel. Le maire a ainsi indiqué avoir convoqué les parents des fauteurs de troubles afin de leur rappeler leurs obligations vis à vis de leurs enfants mineurs. Et le préfet en a rajouté une couche en adressant lui aussi un message de fermeté qui cible directement les parents, soulignant que l’un des auteurs de ces incidents n’a même pas 16 ans. “Quand on est parent d’enfants mineurs, on est responsable. Je regarderai la situation au regard du droit de séjour et je ne m’interdit pas de revenir sur le droit de séjour de la famille s’il continue à perturber le territoire…”, a prévenu le préfet, rappelant qu’il ne laisserait pas une minorité déstabiliser une ville.

De même il a rappelé, à l’adresse de ceux qui seraient tentés de venir faire de la provocation, que les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits sur la voie publique en raison de la crise sanitaire et que les gendarmes avaient des consignes de verbaliser les contrevenants. Le maire a d’ailleurs pris des arrêtés restrictifs qui ont semble-t-il contribué à ramener le calme depuis deux semaines.

Tags :

1 commentaire "Ploërmel. Incidents: les parents dans le collimateur"

  1. A propos des arrêtés municipaux interdisant « tout rassemblement » dans des rues et places de Ploërmel le week-end de 13h à 18h, il me semble qu’il n’appartient pas à la municipalité de prescrire de tels mesures répressives car le maintien de l’Ordre relève du Ministère de l’Intérieur et du Préfet.

    L’article 431-3 du code pénal désigne l’attroupement comme étant «le rassemblement de personnes, sur la voie publique ou dans un lieu public, susceptible de troubler l’ordre public».

    Ici, l’arrêté municipal interdit sans distinction tout rassemblement y compris ceux ne troublant pas l’ordre public. En France, les interdictions générales et absolues sont prohibées.

    D’autre part, l’article 3 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, interdit les rassemblements sur la voie publique de plus de six personnes.

    Les rassemblements jusqu’à six personnes sont autorisées, n’en déplaise à Monsieur Patrick Le Diffon ; les rassemblements de plus de six personnes sont soumis à une déclaration préalable auprès du Préfet indépendamment du maire..

    Ce faisant, il est porté une atteinte grave aux libertés fondamentales sans proportionnalité ni discernement. Ces arrêtés étaient donc de toute apparence illégaux.

    L’ironie de ces turpitudes, c’est que ce type d’arrêté serait un abus de pouvoir qui participe en fait à une entrave concertée à la liberté de réunion et d’expression « puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.» par l’article 431-1 du code Pénal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires