Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Missiriac. Les bébés de 2020 ont reçu leur arbre

Pays de Malestroit

Publié le 7 mars 2021

Missiriac. Les bébés de 2020 ont reçu leur arbre

C’est une première à Missiriac. Le conseil municipal que dirige Christelle Marcy a pris une décision qui s’inscrit dans le prolongement de l’image fleurie de la commune. Où plus précisément de son osmose avec la nature. Car à Missiriac la notion de ville fleurie -elle en a 4 d’épinglées à son panneau d’entrée de ville- se décline en de multiples versions. Des fleurs bien sur mais aussi des abeilles, des arbres, un sentier handivégétal, une route fleurie, des poules au milieu du village… Bref, à Missiriac la nature est partout. Et désormais, elle entre chez les habitants.

Car le conseil municipal a décidé d’offrir un arbre à chaque bébé né dans l’année. Et en 2020, ils ont été 11 à inscrire leur nom sur le registre d’Etat civil: un chiffre remarquable pour un village. D’autant que l’année 2021 s’annonce aussi prometteuse avec déjà 3 naissances au compteur… Jean-Paul, le responsable des services techniques de Missiriac et expert végétal, en charge du label « 4è fleur » est à la manoeuvre dans cette opération. Il a sélectionné et proposé une liste d’arbres fruitiers et ornementaux spécifiques aux heureux parents qui ont leur choix: Paulownia, Erables du Japon, Poiriers et Albizia.

La remise des arbres aurait du avoir lieu à l’occasion de la cérémonie des voeux qui a du être annulée pour cause de COVID. Alors, c’est ce samedi matin que les parents ont récupéré les végétaux. Il y a urgence, car on arrive à la limite de la période de plantation, notamment en ce qui concerne les arbres à racines nues! Pas de panique car non seulement les familles repartent avec leurs arbres, mais en plus Jean-Paul assure le service après-vente: conseils et coups de main pour la plantation!

« On se souviendra de leur année d’arrivée au monde, mais pour vous ce sera un souvenir heureux », souligne Christelle Marcy, évoquant les péripéties inédites de cette année 2020 frappée du sceau du coronavirus. « Nous traitons chaque jour beaucoup de dossiers, de courriers en tous genres, mais chaque fois que c’est l’annonce d’une naissance, c’est un très bon moment », ajoute la maire qui se fait la porte-parole de la fierté des missiriacois(es) « de notre ruralité ». Elle a invité les parents à élever leurs enfants en leur inculquant l’amour de la nature et de l’environnement. « Il s’agit d’apprendre aux enfants à prendre soins de leur arbre. Il ne faut pas oublier que les racines sont le socle de ses origines et qu’il puise sa force dans le sol. La plantation de ces arbres doit être un moment fort de votre vie », insiste Christelle Marcy.

Neuf des onze familles étaient présentes ce samedi matin à la salle polyvalente pour recevoir leur arbre.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires