COVID 19. Sarzeau: comment gérer l’accélération de la vaccination

La population attendait avec impatience l’arrivée massive des vaccins. Et bien voila le moment venu. Et de l’attente on est passé en quelques jours à la nécessité d’organiser en urgence l’injection de milliers de doses anti-COVID que vient de recevoir la France. Raison pour laquelle une vaste opération nationale est organisée ce week-end dans toute la France avec l’ouverture de centres de vaccination éphémères. Une prouesse qui a été réalisée dans le Morbihan à Sarzeau. “On l’a tous appris jeudi”, admet le préfet du Morbihan Patrice Faure qui visitait ce centre ce dimanche matin. “On avait anticipé, on était prêt à ouvrir des centres de vaccination, donc cela ne nous a pas posé de problème”, répond en substance David Lappartient, le maire de Sarzeau. Christian Plotton, ancien médecin militaire et conseiller municipal est à la manoeuvre. Il avait déjà établis des listes de professionnels de santé prêts à venir assurer les injections. Quelques heures ont suffi pour dresser des boxes dans la salle et transformer la médiathèque de Sarzeau en un centre capable de vacciner des centaines de personnes en quelques heures. Il s’agissait d’un centre “éphémère”, qui a fermé ses portes ce dimanche soir. Pas pour longtemps, car le Préfet a annoncé ce matin au maire que ce centre deviendra permanent dès le 15 mars. Il ne sera pas le seul. L’ouverture de nouveaux centres est prévue dans d’autres points du départements, notamment à Hennebont. “Ca n’avait pas de sens d’autoriser l’ouverture de centres, alors qu’on n’avait pas les doses de vaccin…”, souligne le préfet.

Mais ce dimanche marque visiblement un tournant dans la lutte contre le virus. On entre dans une nouvelle phase qui devrait durer jusqu’à la fin de l’année. Cette fois, on ne devrait plus connaître de pénurie de vaccins. “Le nombre de vaccins va doubler d’ici fin mars, tripler en avril, quadrupler début mai et quintupler fin mai…”, annonce le préfet. Une bonne nouvelle? Oui mais… Car désormais le problème qui se pose est celui d’assurer les vaccinations et pour cela, il va falloir beaucoup de professionnels et pendant longtemps.

C’est donc un véritable appel à la mobilisation “de toutes les bonnes volontés” qu’a lancé le préfet depuis Sarzeau. Et cela ne s’adresse pas qu’aux professionnels de santé. Car il sait que la situation du Morbihan est très particulière. “Cet été nous aurons les touristes qui viendront grossir la population et qui peuvent souhaiter se faire vacciner dans le Morbihan alors qu’en même temps, nos soignants vont prendre des vacances…”, analyse Patrice Faure qui invite à faire preuve d’innovation pour éviter une situation chaotique. Et il suggère par exemple aux propriétaires de gîtes d’inviter des médecins à venir passer une semaine dans le Morbihan en échange de deux jours consacrés à la vaccination…

Les vacances de printemps et d’été, c’est pour demain et le préfet sait que la clé de la réussite de ce nouveau challenge c’est l’anticipation. En tous cas, à Sarzeau, le centre éphémère a fait le plein. Les autorités sanitaires espéraient effectuer 300 vaccinations, il y en a eu 500 sur les deux jours! Et encore, il y avait des mécontents à la porte regrettant de ne pas avoir eu l’information et donc de n’avoir pas pu s’inscrire. Un petit couac du à la rapidité avec laquelle la décision a été prise.

Cette expérience a aussi montré que les réticences étaient encore fortes parmi la population face au vaccin AstaZeneca qui souffre toujours d’une mauvaise image de marque consécutive aux doutes émis sur son efficacité et ses effets secondaires. Les autorités sanitaires devront certainement encore injecter une bonne dose de pédagogie et d’explications pour faire tomber les préjugés. Le temps et les retours d’expérience qui vont s’accumuler dans les prochaines semaines auront un rôle prépondérant pour ce retour à la confiance.


'COVID 19. Sarzeau: comment gérer l’accélération de la vaccination' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.