COVID 19. Paul Molac plaide pour un aménagement local des mesures

lors de la séance des questions au gouvernement qui s’est déroulée mardi après-midi, le dpéuté Paul Molac est intervenu pour réclamer que les mesures sanitaires mises en place dans le cadre de l’épidémie de COVID 19 soit adaptées aux réalités locales. Il demande notamment que l’horaire du couvre-feu soit reculé à 20 heures:

“Lors de la séance de Questions d’Actualités au Gouvernement, j’ai attiré l’attention du Gouvernement sur la territorialisation des mesures de protection contre le Covid. Je me réjouis qu’on puisse enfin renouer avec des mesures locales, ciblées, en lien avec les élus concernés comme cela avait été le cas au tout début de la crise sanitaire. Je n’ai eu de cesse au gré des travaux autour du régime d’état d’urgence de rappeler cette nécessité.

En revanche, je ne comprends pas que cette territorialisation ne puisse pas s’effectuer dans le sens d’un allégement des mesures, qui restent très lourdes et difficiles à supporter. Dans le sud-ouest, et en Bretagne, les taux d’incidence restent à un taux bas même s’il est toujours nécessaires d’être vigilant quant à l’évolution de l’épidémie.

Je mesure la lassitude et l’exaspération des personnes qui peinent à s’adapter à des mesures strictes tel que le couvre-feu à 18h, d’autant plus lorsqu’ils demeurent dans une zone où la propagation du virus est maîtrisée.

Je regrette ainsi l’opposition de principe affirmée par le Gouvernement, de ne pas faire confiance aux préfets agissant en concertation avec les élus locaux pour adapter les mesures de couvre-feu en fonction des réalités sur le terrain. Il serait en effet à mon sens tout à fait possible de remonter cet horaire à 20h, ce qui serait déjà une bonne bouffée d’oxygène.”


'COVID 19. Paul Molac plaide pour un aménagement local des mesures' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.