Saint-Abraham. Il commercialise son “eau de bouleau”

 

Christophe Bonneau 32 ans est domicilié à Saint-Abraham avec sa femme et ses 2 enfants. Sensibilisé par la nature, il aime donner du sens au monde dans lequel on vit. Pour cela, il a acquis un bois d’une superficie de 4 hectares sur la commune de Sérent, où poussent de nombreux arbres : des sapins, des châtaigniers et des bouleaux. Ce sont ces derniers qui retiennent le plus l’attention de Christophe, car il récolte la sève de l’arbre, que l’on appelle aussi “l’eau de bouleau”. Il les a comptés : il y a 600 bouleaux au total dans son bois…

L’année dernière, seuls quelques spécimens ont été choisis pour la récolte de sève. “Je souhaitais étudier le produit sous toutes ses coutures : comment réagit l’arbre ? Lequel donne plus de sève ? Comment évolue la sève une fois récoltée ? etc… J’ai obtenu une production de 100 litres, à usage personnel, ce qui m’a permis de tester le produit en famille et dans mon entourage proche…” explique Christophe, qui nous apprend aussi que la sève de bouleau se récolte entre le 15 mars et le 15 avril dans les pays froids de l’Est, comme la Russie qui est un gros consommateur. Ici, c’est un retour à la nature et comme l’hiver est doux, la récolte a lieu dès le début du mois de février et dure 3 à 4 semaines. “La sève est récoltée fraîche. Produit vivant et naturel, elle doit également être distribuée fraîche. Elle se conserve en réfrigérateur, 3 ou 4 semaines maximum, à moins 4 degrés.”

Cette année, Christophe a investi dans du matériel pour récolter la sève : des contenants et des tuyaux qui sont conformes à la vente alimentaire, car il a décidé de commercialiser sa récolte. “D’abord, un trou de moins d’un cm est fait dans l’écorce de l’arbre pour placer le tuyau, puis la sève s’écoule dans le récipient. On répète l’opération plusieurs fois par jour, car l’arbre est aléatoire, il peut fournir 1 litre, comme 10 litres. Ensuite la sève est filtrée pour retirer les impuretés, pour obtenir une meilleure conservation. La production est ensuite conditionnée dans des bibs ou des poush en plastique, qui favorisent l’abri de la lumière.” Après la récolte, le producteur sensible à l’environnement rebouche le trou avec une brindille et applique un cicatrisant végétal.

L’eau de bouleau , un produit tendance

L’eau de bouleau, c’est in produit tendance réputé pour ses bienfaits et son action “détox” sur l’organisme. Selon ses adeptes, elle a pour premier rôle “de drainer l’organisme naturellement : les reins, le foie, les poumons, le sang et la peau et de retirer les toxines de l’hiver. Ensuite elle stimule, renforce le corps, réhydrate les muscles, reminéralise les articulations des personnes faibles ou âgées. Elle contient des vitamines et des minéraux. Elle est riche en oligo-éléments. Elle possède une action anti-inflammatoire sur les rhumatismes.

La sève de bouleau de Christophe est certifiée bio. Elle présente l’avantage de convenir à tout le monde. Cependant, si une personne entretient un doute par rapport à une pathologie existante ou à un lourd traitement médicamenteux, Christophe conseille de demander l’avis à un médecin généraliste.

Concernant la posologie, la consommation se fait fraîche (non pasteurisée) et la cure s’applique en une vingtaine de jours, à raison de 3 litres. La prise journalière est de 150 ml (environ 1 verre) de préférence le matin à jeun. La date de la récolte est indiquée sur chaque contenant.

L’eau de bouleau peut être aussi utilisée en après-shampoing sans rincer et convient à tout type de cheveux. Elle convient également aux problèmes de peau, tels que l’eczéma ou l’acné…

 

INFOS PRATIQUES  :

Pour se procurer la sève de bouleau de Christophe Bonneau, pour d’autres renseignements et pour connaître les tarifs :

“La Source du Bouleau” au : 06 46 42 59 92  ou par mail : lasourcedubouleau@gmail.com

1)Commande et livraison en direct dans un rayon de 30 km autour de Saint-Abraham

Livraison à domicile : L’aBeille zzh à Vannes

2)Les points de distributions : Magasins producteurs locaux L’Halle Terre Native à Questembert ; Plantes et Vie à Ploërmel ; l’Herboristerie et les Producteurs du Coin  de Vannes ; Aux Champs à Elven ; Chemin d’éveil à La Roche-Bernard ; Court Circuit à Sarzeau ; L’Escale Paysanne de Malestroit ;

3)Vente sur site : La Ruche qui dit Oui : à Vannes et Auray

4) Christophe sera présent sur les marchés de Ploërmel et de Malestroit. La récolte commence vers le 10 février.


'Saint-Abraham. Il commercialise son “eau de bouleau”' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.