Ruffiac. Deux retraites et trois arrivées à la mairie

 

Deux départs en retraite et trois arrivées… Voila le solde de la cérémonie qui s’est déroulée ce samedi matin à la salle polyvalente de Ruffiac, dans le respect da protocole de sécurité sanitaire. le maire Thierry Gué a d’abord retracé les carrières de Jean Picard et Gilles Hedan, les deux agents des services techniques qui ont fait valoir leurs droits à la retraite. Le maire a également resitué l’importance et les spécificités de la fonction publique territoriale: “quelle que soit la mission remplie par l’agent communal celui-ci est sans cesse jugé par nos concitoyens. Comme je vous le disais souvent, vous n’avez pas qu’un seul employeur mais bien les 1475 citoyens qui constituent notre commune. Ce n’est pas toujours facile d’exercer à la vue du public, qui apprécie, mais juge le plus souvent le travail du fonctionnaire. Je profite de l’occasion pour dire que dans toutes les petites communes les agents communaux, sont des hommes polyvalents. L’entretien des bâtiments, de la voirie, des espaces verts et des terrains de foot, les interventions dans la forêt communale l’arrosage des fleurs, etc. Contrairement aux grosses communes ou l’agent a une fiche de mission bien précise, vous vous devez d’être multi casquettes, et c’est certainement cela qui fait tout le charme et la diversité d’agent de petite collectivité”, détaille le maire qui a retracé en détails les parcours professionnels des deux agents (lire ci-dessous) avant de les remercier de leur engagement pour la collectivité et leur adresser un message d’avenir: “je dirai a tous les deux, la retraite c’est ralentir… Pour vivre à fond! Profitez en bien, vous l’avez tellement mérité”

Jean Picard

Jean Picard a consacré 31 ans de sa vie à la commune de Ruffiac. “Après ta scolarité terminée, de janvier 1977 à décembre 1978 tu commences ta vie professionnelle dans une entreprise agricole, ensuite un passage à Vannes aux établissements Risso, puis le 1er octobre 1981 à la Sica Riallin de Ruffiac jusqu’au 31 Août 1989 en tant que chauffeur livreur. Ensuite, le 1er septembre 1989, tu intègres les services techniques pour former un binôme avec Joël Houeix , en remplacement de Jean Maillard .  Jean, c’est avant tout une disponibilité et une réactivité, (les soirs de tempête, les week-ends venteux et enneigés, les pannes électriques à la salle polyvalente et j’en passe, quand il fallait faire face, tu étais toujours présent sans compter!

Mais bénéficier des services de Jean c’est aussi profiter d’une connaissance parfaite de la commune: le passage des réseaux électriques, d’assainissement, d’éclairage public, d’eaux pluviales, le système d’arrosage automatique au terrain de foot. Autant de détails techniques qui seraient pour nous synonymes de maux de tête, mais qui sont pour toi un véritable jeu d’enfant. Je dirai si je peux m’exprimer ainsi, que tu es la mémoire des services techniques. Et s’il fallait retenir seulement 3 de tes qualités, je dirais ta disponibilité, ta responsabilité, et ton goût du travail bien fait. Et comment ne pas évoquer tes célèbres talent en horticulture! Les fleurs n’ont plus de secret pour toi, tu t’es formé en te documentant dans les livres, sur internet ou en faisant des stages, en ayant un œil observateur et motivé pour rendre à tous un cadre de vie agréable. Tu peux être fier, il n’y a pas d’année ou nous n’avons pas eu de félicitations concernant le fleurissement du bourg. Tu as connu bien des changements, qu’il s’agisse du DGS à l’époque (Philippe Guillot) et maintenant Elisabeth ou de changements à la Mairie. Tu es rentré à la commune alors que Marie-Thérèse Tanguy en était Maire comme agent technique, ensuite Alain Jegat, Odile Lerat et pour finir ta carrière avec moi en étant agent de maîtrise. Tu as également dû t’adapter à de nouvelles méthodes de travail, tu as toujours su prouver tes facilitées d’adaptations ainsi qu’une attitude positive à l’égard des nouveautés. A part, -si je peux me permettre- la mutualisation du matériel, mise en place avec nos voisins de Caro, mais malgré tes réticences, tu as su adhérer à ce projet. Je t’en remercie.
Sache que même pour nous cela n’a pas été facile à mettre en place et de te l’imposer si proche de la retraite.”

Gilles Hédan

Gilles Hédan “un petit, jeune, en comparaison de Jean en nombres d’années bien sur”.

“Et toi, Gilles, tu as passé la majeure partie de ta vie professionnelle à l’entreprise Doux de Pleucadeuc, de 1985 à 2012 comme agent de conditionnement, mais avant tu as travaillé à la ferme chez tes parents pendant quelques années, et à l’entreprise entremont de Malestroit, sans compter tes saisons de betteraves, les vendanges, et l’année 76 année de sécheresse a ramasser la paille. Quelque temps après la fermeture de l’établissement Doux, tu intègres les services techniques de la commune de Ruffiac en avril 2014, jusqu’à ce jour en tant qu’agent territorial, en remplacement de Joel Houeix . Soit 6 années au sein de la collectivité de Ruffiac.

Tu le sais, être employé communal n’est pas toujours chose facile! Il faut être polyvalent, être capable de tout faire en effectuant des tâches parfois pénibles et difficiles, ce que tu as su parfaitement faire avec une adaptation immédiate.

Tu as sillonné la commune, que ce soit le bourg ou la campagne, du nord au sud, de l’est à l’ouest, pas un endroit de celle-ci que tu ne connaisses pas désormais.

Tu as su t’adapter au fil du temps, sans rechigner à la tâche, tu as contribué au développement de la commune de Ruffiac. Ta fidélité, ta loyauté, ton dévouement sont des valeurs inestimables au sein d’une collectivité ou entreprise. Tu as su mettre toutes ces qualités au service de notre commune.”

Trois arrivées

A l’issue de l’hommage rendu aux deux retraités, Thierry Gué a présenté les trois nouveaux visages qui rejoignent la commune. Il s’agit de Sandrine Seigneur, agent du patrimoine, qui prend ses fonctions à la médiathèque de Ruffiac, en temps partagé avec la commune de Caro. Stéphane Renaudin et David Chatel eux, intègrent les services techniques en remplacement de Jean Picart et Gilles hedan.


'Ruffiac. Deux retraites et trois arrivées à la mairie' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.