Accueil / Oust à Brocéliande / Ruffiac. Un nouveau kiné renforce l’offre de soin locale

Oust à Brocéliande

Publié le 16 septembre 2017

Ruffiac. Un nouveau kiné renforce l’offre de soin locale

Stéphane Sauvage, le nouveau kiné, tout sourire, à droite aux côtés de Thierry Gué, le maire de Ruffiac

Discrètement, sans tambour ni trompette, la commune de Ruffiac reconstitue son offre médicale. Départ en retraite de son médecin généraliste, disparition de l’offre de kiné…Comme beaucoup de communes, Ruffiac a été touchée de plein fouet par le phénomène de la désertification médicale. Tous les éléments du cercle vicieux semblaient se mettre en place. Pourtant, non seulement le processus s’est interrompue, mais désormais la spirale semble vouloir tourner dans l’autre sens.

Il y a un peu plus d’un an, un nouveau médecin généraliste s’installait dans le presbytère entièrement rénové par la mairie. Et depuis quelques jours, Stéphane Sauvage a ouvert un cabinet de kinésithérapeute à Ruffiac à mi-temps. Après une période en région parisienne, ce praticien est venu s’installer à Ploërmel où il exerce depuis 14 ans. Comment en est-il arrivé à choisir Ruffiac? Il n’y a pas vraiment d’explication rationnelle à ce choix, si ce n’est peut-être la détermination et un travail de fourmis mené par Thierry Gué, le maire de Ruffiac. « J’avais confié à un ami le souhait que nous avions de recruter un kiné. Celui-ci m’a dit qu’il connaissait Stéphane et qu’il lui ferait part de notre souhait afin qu’il passe le message parmi ses confrères. Le lendemain, Stéphane Sauvage lui-même, me rappelait pour me dire qu’il était intéressé », se souvient Thierry Gué. « Je suis très bien installé à Ploërmel, j’ai une clientèle fidèle et je m’entends très bien avec ma collègue », reconnait Stéphane Sauvage. Il n’avait donc aucune raison d’arrêter tout ça, sauf que… »ça ronronnait et je sentais qu’il fallait que je fasse quelque chose, que je change le rythme de ma carrière », murmure Stéphane Sauvage. Ca, c’est ce qui lui a permis d’oser décrocher son téléphone pour joindre Thierry Gué. Mais dans le récit du praticien on sent bien que c’est ce contact qui l’a vraiment poussé à faire le grand saut… « Tout de suite, ça a accroché avec Thierry. Je me suis senti en confiance et tout s’est bien passé… », ajoute Stéphane Sauvage. « Le recrutement ça tient parfois à peu de choses… » commente Thierry Gué. Le nouveau kiné est installé dans un cabinet confortable aménagé dans l’ancien presbytère, au milieu d’un parc paysager et avoue goûter une qualité de vie exceptionnelle. « Je me sens bien ici », reconnait Stéphane Sauvage qui anime également des ateliers de thérapies manuelles avec Sandra Anger, toujours à Ruffiac (¤). Pour l’instant, il partage son temps entre Ploërmel et Ruffiac, mais ne cache pas son envie d’être plus présent à Ruffiac, si sa patientelle le lui permet (¤¤).

Un discours cohérent, franc, sans fioritures ni calcul, de l’enthousiasme et du dynamisme… C’est sans doute la recette du cocktail ruffiacois qui bouscule les obstacles en douceur et se traduit par des résultats concrets. Pas de discours triomphaliste ni péremptoire mais de l’efficacité saupoudrée d’un brin d’empathie et une ambiance sereine. Et mine de rien, Ruffiac peut aujourd’hui s’enorgueillir d’un bilan que beaucoup de communes pourraient lui envier. Sept infirmières, un pharmacien, un généraliste, un somatopathe et maintenant un kiné… La commune de 1400 habitants a pratiquement retrouvé la même offre de santé que dans le passé. Et tout ça avec une démographie dynamique, un tissu associatif très vigoureux et toujours… des objectifs. « Maintenant, il nous faudrait un dentiste et si jamais on avait un 2è médecin, même à mi-temps, ça serait pas mal, car il y a du travail pour deux », glisse Thierry Gué, tout sourire. Avis aux amateurs…

(¤)Deux nouveaux ateliers sur le thème de l’épaule douloureuse vont avoir lieu le mercredi 20 septembre de 15 à 17 heures et le mercredi 4 octobre de 14h30 à 16h30. Places limitées, réservations préférables au 06.37.10.35.42. ou au 06.38.11.14.53.

(¤¤) Le cabinet de Stéphane sauvage est installé dans l’ancien Presbytère, équipé d’un ascenseur en assurant l’accessibilité totale. Il est présent à Ruffiac le lundi et le vendredi toute la journée et le mercredi à mi-temps. Rendez-vous : 02.97.72.78.57.

Un ancien presbytère rénové au milieu d’un parc paysager. Un environnement exceptionnel qu’apprécie beaucoup de nouveau kiné

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires