Questembert. Une intervenante sociale à la gendarmerie

Depuis le 1er juin 2020, un poste d’intervenant social, rattaché à la Sauvegarde 56 a été créé sur le secteur Est du département (compagnies de Vannes et de Ploërmel). C’est Rozenn Aussel, assistante sociale, détachée à la gendarmerie, qui intervient les lundis et les jeudis à Questembert, son objectif : apporter des réponses d’ordre social aux situations rencontrées par les gendarmes. Le lieutenant Marc Bonnaventure, commandant de la C.O.B de Questembert-Elven se réjouit de la création de ce poste : « Nous sommes très impactés par les violences intrafamiliales. Sans donner de chiffres précis, c’est au moins une plainte tous les deux jours que nous recevons. » , explique-t-il. Rozenn Aussel intervient en partenariat avec l’adjudant-chef Christelle Antoine, cheffe de la cellule de protection des familles de Vannes.

Intervenir, désamorcer en amont

L’intervenante sociale ne se contente pas de recevoir des plaintes où de donner des conseils à la gendarmerie, pour des situations d’urgence la prise de contact est très rapide, parfois en même temps que l’enquête de gendarmerie. Le travail de médiation est très important pour tous les problèmes de conflits et violences conjugales, de précarité sociale, de conduites à risque et de protection de l’enfance, autant de problématiques auxquelles une intervenante sociale en gendarmerie est amenée à être confrontée. Pour Rozenn Aussel, l’important c’est d’aller vers les personnes, par une mise à disposition en vue d’évaluer le besoins et de proposer des aides adaptées à la situation : « certaines personnes attendent beaucoup de la procédure pénale. Et ont besoin de comprendre que les solutions aux difficultés qu’elles rencontrent passent aussi par des changements d’ordre social. » Or ces changements peuvent être difficiles à mettre en œuvre par les personnes et elles ont besoin d’écoute, de conseils et de soutien. C’est le rôle de Rozenne Aussel, l’intervenante sociale de la gendarmerie de Questembert le lundi et le jeudi et qui bien sûr est tenue au secret professionnel.

A lire aussi notre reportage sur la mise en place de ces intervenantes sociales en cliquant ici

De gauche à droite: Rozenne Aussel, l’adjudant-chef Christelle Antoine, le lieutenant Marc Bonnaventure et le capitaine Dominique Revaka, adjoint au commandant de la compagnie de Vannes

 


'Questembert. Une intervenante sociale à la gendarmerie' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.