COVID-19. Dépistage: l’ARS rappelle les règles

L’Agence régionale de santé (ARS) fait le point dans un communiqué sur la campagne de dépistage et rappelle quelques règles de priorisation

Illustration

“Ils sont désormais 131 en Bretagne ! Pour renforcer l’offre de dépistage et assurer son efficacité, les points de dépistage se sont multipliés ces dernières semaines. L’ARS Bretagne accompagne ce développement, rendu possible par la mobilisation de nombreux acteurs. Désormais appliquées dans tous les points de dépistage, les règles de priorisation contribuent aussi à faciliter l’accès au dépistage des personnes prioritaires. Maillon essentiel de la stratégie gouvernementale pour limiter la propagation de l’épidémie, la dynamique de dépistage est donc pleinement opérationnelle en Bretagne.

131 centres de dépistage en Bretagne

Pérenne, éphémère, drive, piéton, dépendant d’un laboratoire privé, implanté dans un centre hospitalier, mobilisant des professionnels libéraux… les sites de dépistage COVID-19 sont nombreux et variés. Ils sont désormais 131 en Bretagne et tous répertoriés sur www.sante.fr. Pour chacun des centres de dépistage, les modalités d’accès et de prise de rendez-vous le cas échéant sont précisées.
Une telle offre résulte d’une large mobilisation coordonnée par l’ARS Bretagne. La dynamique de dépistage bretonne repose en effet sur les laboratoires (publics et privés), les collectivités, les professionnels de santé libéraux ou encore les personnels des Services départementaux d’intervention et de secours et de la protection civile. Une organisation qui permet aujourd’hui de répondre dans de bonnes conditions aux besoins de dépistage des bretons. Elle est même indispensable pour contenir l’épidémie, conformément à la stratégie “tester – tracer –Isoler”.

Des règles de priorisation, pour plus d’efficacité

Courant septembre, le ministère des solidarités et de la santé a établi des règles de priorisation pour accéder aux dépistages. Certains laboratoires proposent ainsi des plages horaires dédiées aux “personnes prioritaires”. Au même moment, le protocole scolaire a évolué, mettant fin au dépistage de classes entières “contacts à risque”.
Ces dispositions ont permis un accès plus rapide au dépistage et de retrouver des délais moyens de résultats approchant les 24h (25,3 heures en moyenne en Bretagne en semaines 40 et 41).
Communauté étudiante
A l’approche de la période des vacances de la Toussaints, l’ARS Bretagne invite les étudiants en situation prioritaire (au moindre symptôme ou contact à risque) à se faire dépister lorsqu’ils envisagent de rendre visite à leur famille. En effet, le nombre de cas positifs parmi la population âgée entre 16/25 ans est plus élevé que pour d’autres tranches d’âge.
Ces préconisations et mesures de vigilance s’appliquent plus généralement à l’ensemble de la population en cette période de congé, propice aux regroupements familiaux et moments conviviaux.

Les taux d’incidence des 16/25 ans sur les 7 derniers jours s’élèvent à :
-256,8/100 000 habitants en Ille et Vilaine
-116/100 000 habitants dans le Finistère
-148,2/100 000 habitants dans le Morbihan
-197,5/100 000 habitants dans les Côtes d’Armor
Par ailleurs, la population jeune présente parmi les cas positifs une proportion plus élevée d’asymptomatiques

Rappel des règles de priorisation

Priorité 1 : examens à visée diagnostique – Ces personnes doivent disposer d’un examen dans les 24h et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
-Personnes disposant d’une prescription médicale, personnes ayant des symptômes compatibles avec la COVID-19 ou encore “contacts à risques”, notamment ceux ayant été contacté par la CNAM ou les ARS dans le cadre des démarches de contact-tracing.
-Professionnels de santé et assimilés intervenant au domicile. Pour rappel, les professionnels de santé exerçant en établissement de santé ou en établissement médico-social doivent avoir accès un test au sein de leur structure de rattachement.
Priorité 2 : examens à visée de dépistage – Ces personnes peuvent se faire dépister mais ne sont pas prioritaires.
-Le rendu des résultats est fonction de la capacité du laboratoire à traiter dans les délais impartis les indications prioritaires.
-Toute autre situation non citée précédemment, notamment les personnes souhaitant disposer d’un test dans le cadre d’un voyage, ou des dépistages préventifs organisés dans des établissements scolaires, des services publics ou des entreprises, sans lien avec un risque précisément identifié.”


'COVID-19. Dépistage: l’ARS rappelle les règles' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.