COVID-19. Quiberon: le point de la situation

Voici le point de la situation sanitaire à Quiberon communiqué par la préfecture du Morbihan:

« Depuis le signalement le 21 juillet d’un cas confirmé covid-19 qui résidait à Quiberon, et la constitution rapide d’un cluster, l’ARS et les professionnels de santé du territoire ont mené une importante campagne de dépistage des populations présentant un risque de contamination afin de casser au plus vite les chaînes de transmission et freiner la diffusion du virus.

126 personnes ont ainsi été identifiées à ce stade dans le cadre de l’enquête contact-tracing menée par l’Assurance Maladie et l’Agence Régionale de Santé à partir du premier cas. Elles ont été invitées à se confiner chez elles et à se faire tester. Les investigations autour des cas positifs se poursuivent.

En cette période de forte activité estivale, une grande majorité des personnes positives n’est pas résidente dans le département mais était de passage à Quiberon. Le contact-tracing a démontré qu’elles ont quitté le département et se sont isolées dans leur domicile familial.

Étant donné le risque élevé de diffusion rapide du virus au regard des très nombreux cas contacts identifiés les premiers jours, du nombre de cas positifs détectés et des conditions ayant favorisé cette diffusion du virus par la participation des personnes à de nombreuses soirées festives dans un établissement ayant fait l’objet d’une fermeture par arrêté préfectoral, un appel a été lancé le 24 juillet auprès de cette population l’invitant à se faire tester. Un Drive a été installé à cet effet à Quiberon le samedi 25 juillet afin de pouvoir en premier lieu tester ces populations à risque.

Depuis le samedi 25 juillet, 1 084 prélèvements ont ainsi été à ce stade réalisés; totalisant 33 cas positifs.

Le dépistage ciblé au Drive samedi 25 juillet des clients de l’établissement a été pertinent : 10% des tests réalisés se sont avérés positifs, ce qui a permis de détecter et isoler très rapidement un bon nombre de personnes porteurs et vecteurs du virus. Les opérations suivantes ont traduit un taux de positivité en diminution régulière.

En effet, sur les prélèvements effectué dimanche 26 et lundi 27, 2% des tests réalisés sur la population sont positifs. Ces tests réalisés tant sur les résidents que sur la population de passage signifie que le virus circule toujours sur le territoire national. Par ailleurs, sur les tests effectués mardi 28 juillet, seul 0,2% des résultats sont positifs. Pour le dépistage réalisé mercredi 29 juillet auprès de 250 personnes, l’ensemble des résultats sont négatifs. A noter que le taux moyen régional de positivité des tests sur les 7 derniers jours est de 1%.

D’après les données communiquées par Santé Publique France, 45% des cas positifs en Bretagne, sur la semaine du 22 au 28 juillet, concernent la tranche d’âge des 18-25 ans

L’analyse des données récoltées dans le cadre du contact tracing confirme que ces personnes ont une activité sociale forte et sont mobiles en cette période estivale et laisse légitimement craindre une dissémination du virus dans leur entourage et sur le territoire national. Si l’ensemble des autres indicateurs (hospitalisation, réanimation) ne montre pas de dynamique à la hausse, c’est notamment en raison de la tranche d’âge aujourd’hui concernée par la contamination.

Les Services de l’Etat rappellent à cette population jeune la nécessité d’appliquer les gestes barrières et la distanciation sociale. Ils les invitent à réduire fortement les contacts sociaux et ne pas participer à des événements privés ou bien publics incompatibles avec le respect des règles de distanciation.

Si cette tranche d’âge est le plus souvent asymptomatique une fois contaminée, elle transmet toutefois le virus, et expose ainsi les populations les plus fragiles.


'COVID-19. Quiberon: le point de la situation' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.