Sérent. La supplique du LS Club : « laissez-nous ouvrir… »

 

Masques sanitaires sur le visage, distanciation sociale… Quelques dizaines de fidèles du LS club Le Séquentiel, la discothèque de Sérent ont organisé ce mardi soir une photo pleine de symbole. « Nous n’avons pas fait circuler l’information sur les réseaux sociaux pour ne pas être débordés. On s’est contentés d’informer par le bouche-à-oreille nos habitués… On voulait juste montrer que les gens de la nuit peuvent aussi être disciplinés… », explique Christelle, la gérante de la célèbre discothèque sérentaise avec un brin de nostalgie mais sans colère. « On ne crie pas à l’injustice, on est par principe positifs et on veut le rester. Tout ce qu’on demande c’est qu’on nous laisse ouvrir », poursuit-elle.

Elle se souvient de ce 7 mars 2020. « C’était notre dernière soirée. Depuis, on est fermés et on accumule les dettes. Nous n’avons pas de statuts qui nous permettent de bénéficier d’aides et on est les seuls à ne pas pouvoir réouvrir… », constate-t-elle. Un sentiment d’injustice devant l’incohérence d’un déconfinement qui s’applique avec une rigueur absolue pour les discothèques et qui laisse pourtant le champ libre, chaque jour,  à des « regroupements sauvages » dans lesquels la sécurité sanitaire est piétinée. Injustice car « nous on a tout pour assurer la sécurité parce que c’est notre métier. On mène en permanence des actions de prévention contre les excès, l’alcool… On travaille avec cette problématique présente en permanence à l’esprit. On sait faire… » martèle-t-elle.

Pendant toute la période du confinement le LS Club Le Séquentiel est resté en lien avec ses clients via des Live très suivi, mais le monde de la nuit se languit de retrouver ses habitudes et cette ambiance de paillettes, de musique et de fête partagée au sein de la discothèque. « Nous on sait qu’on peut le faire en prenant toutes les mesures pour protéger nos clients… », soupire Christelle.


'Sérent. La supplique du LS Club : « laissez-nous ouvrir… »' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.