Monteneuf. Voeux: le maire tourne la page « avec regrets »

Le maire de Monteneuf Daniel Huet ne briguera pas un 4è mandat. Il a confirmé cette décision, samedi lors de ses voeux. Une décision prise avec une certaine amertume. « Vous comprenez que j’ai vécu cette fonction avec passion et que collectivement nous avons commencé. Avec le regret également de ne pas avoir mené certains projets par manque de moyens, comme le hameau de Placis, par exemple. Mais il faut bien arrêter, trois mandats, c’est bien… », a-t-il commenté après avoir balayé le bilan de « 19 ans au service de la commune. Et je veux vous dire tout le plaisir que j’ai eu d’assumer ce rôle de maire ».

Il a rappelé l’action de fond menée avec ses différentes équipes, à savoir développer la commune, les services de proximité, l’accueil des nouveaux habitants. « Chacun et chacune peut voir aujourd’hui la réalité: un minimum de commerces dans lesquels la commune a investi très largement (le restaurant, la boulangerie, le café), un bâtiment des services médiathèques/garderie et cantine scolaire qui ont participé incontestablement au maintien et au développement de l’école privée, la création de 2 lotissements, un aménagement du bourg, une nouvelle mairie et une salle pour la vie communale à venir… et l’auberge des voyajoueurs qui a fêté en 2019 ses 10 ans ». Et puis il y a aussi le développement touristique dopé par le centre des Landes, le site des menhirs, les sentiers de randonnées et la réserve naturelle avec ce chiffre à la clé « plus de 60 000 personnes fréquentent nos différents sites ».

Sujet qui lui tient très à coeur, « le développement de la vie sociale et associative a rapproché les habitants ». « La volonté commune d’une grande majorité de nous rassembler et de nous impliquer dans différents projets et animation se traduit aujourd’hui par une mobilisation et une participation à la vie locale, aux évènements collectifs, à l’engagement citoyen… », détaille Daniel Huet qui reconnait toutefois que « bien entendu, cela ne fait pas l’unanimité », mais la participation massive des habitants à ces projets « illustrent cette volonté d’une démarche collective et de rassemblement pour animer la commune. La mobilisation pour accueillir les motards et motardes cet été en est encore un exemple ». Les moments chaleureux avec les bénévoles, les repas à répétition « qui apportent de la convivialité, du sens au vivre ensemble », tout cela est pour le maire le constat qu’à Monteneuf « le lien social dont on parle dans nos petites communes se tisse et s’amplifie dans ces rencontres…/…Cette animation communale est le ferment et une des conditions majeures du développement et de la survie des petites communes. Préservons-la et soutenons-la ». Il a remercié « l’engagement de Jean-Luc Bléher » qui est à l’initiative de l’accueil des demandeurs d’asile à Monteneuf par l’intermédiaire du CADA de Guer.

Et tout cela « ce fut donc des choix des trois municipalités successives avec des actions qui sont évidemment discutables, voie contestables et peuvent ne pas convenir à tout le monde mais personnellement j’assume ce qui a été réalisé, entrepris et aussi ce qui ne l’a pas été par manque de moyens, mais surtout de choix stratégique et de priorités ».

Quand à la relation intercommunales, Daniel Huet a « regretté cette procimité et simplicité de relation que nous avions à la communauté de communes du Pays de Guer qui était certainement plus adaptée aux réalités locales. Jean-Luc Bléher dira tout à l’heure que nous n’étions pas toujours d’accord mais que nous avons travaillé malgré tout ensemble pour l’intérêt du territoire. C’est surement vrai, mais quand sera-t-il demain? ».

Alors, à l’heure de tourner la page, Daniel Huet fait le constat qu’aujourd’hui, Monteneuf a de nombreux atouts mais que, « malheureusement », le soutien et le désengagement de l’Etat dans certains domaines, la diminution des subventions, de nos compétences, l’absence d’investissement des partenaires du logement social pour ne citer que quelques exemples, « freine cette dynamique dans nos campagnes ».

A l’issue des discours, Daniel Huet a remis la médaille de commune à titre posthume à André Sourget « citoyen exemplaire de Monteneuf » ainsi que la médaille d’honneur régionale, départementale et communale à Philippe Ermel agent de maitrise territorial à la mairie de Monteneuf.

Plus tôt dans la matinée, la nouvelle mairie et la salle communale avaient été inaugurées par le sous-préfet et de nombreuses personnalités. Nous y reviendrons.

 


'Monteneuf. Voeux: le maire tourne la page « avec regrets »' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.