Malestroit. Reportage photo en immersion dans un service de soins palliatifs

« Je fais ce métier de photographe car j’aime profondément les gens et je veux à travers mes photos faire partie de leur vie que ce soit aussi dans les bons comme les moments les plus difficile », explique David Bignolet, le photographe de Malestroit. Ce n’est pas un hasard si ce dernier s’est vu décerner à plusieurs reprises et encore en mai dernier le titre de « Portraitiste de France », qui récompense les photographes « les plus compétents dans le domaine de la photographie sociale ».

David Bignolet signe une exposition photo qui vient d’être inaugurée à l’hôpital de Pontivy qui lui a donné l’occasion d’exprimer toute sa sensibilité dans ce domaine. Au mois de Septembre 2018, il a été contacté par l’association Hemera (*) pour réaliser des clichés destinés à construire une exposition sur les soins palliatifs de l’hôpital de Pontivy. « Ce projet s’inscrit pleinement dans ce que j’aime faire, d’autant que j’ai pu le pratiquer dans d’excellentes conditions », explique David Bignolet. De fait, l’association hermera lui a laissé carte blanche pour réaliser son reportage. « J’ai voulu à travers mes photos montrer le quotidien de ce service qui fait tout pour que les patients soit les mieux accompagnés dans leurs derniers moments. Les regards, les sourires, les petits moments d’attention voila ce que montrent mes photos », détaille-t-il, expliquant avoir « eu la chance d’être accompagné et accepté par l’équipe soignante ». Un accueil à la hauteur des qualités humaines de ces professionnels qui lui a permis de s’intégrer rapidement dans le service. « Tous les patients que j’ai pris en photo ainsi que leurs familles m ‘ont autorisé à partager leur intimité », souligne-t-il.

Un voyage dans un service qui souffre souvent d’une image négative mais qui est pourtant un véritable lieu de vie qui fourmille de projets, où l’humanité et la bienveillance sont omni-présentes. Trois demi-journées et une nuit passées à partager le quotidien de femmes et d’hommes soignant(e)s ou patient(e)s avec des rencontres rares et enrichissantes « j’ai rencontré plusieurs intervenants comme les clowns de l’hôpital », se souvient David Bignolet. Une expérience dont on ressort grandit « c’est sans doute la raison pour laquelle elle me tient tant à coeur ».

Reste à espérer que cette exposition d’abord exposée dans le hall d’accueil de l’hôpital de Pontivy soit relayée dans d’autres établissement du Morbihan et pourquoi pas dans le pays de Ploërmel.

(*)L’association Hémera est présidé par Émilie Guillôme. elle a pour objectif « d’optimiser la réalisation des soins palliatifs au sein de l’unité de soins palliatifs du territoire de santé n° 8, basée au sein du Centre Hospitalier du Centre Bretagne, notamment par des prises en charge pluridisciplinaires ; entreprendre la gestion d’un fond documentaire interne au service ; améliorer le confort des patients et des familles en USP ; mener des actions de promotion et d’information vers les professionnels de la santé, le grand public, les instances décisionnelles ; aider les familles et les patients confrontés à la maladie grave ; partager une réflexion sur les pratiques et l’éthique en soins palliatifs »

Photos David Bignolet


'Malestroit. Reportage photo en immersion dans un service de soins palliatifs' a 1 commentaire

  1. 5 décembre 2019 @ 19 h 47 min joubard

    Bravo à cet Artiste de photographe…Vraiment, le visage des patients « malade » avec les clowns cela est EXPRESSIF!!!
    Une très bonne IDEE, en voyant l’équipe soignante qui s’inverti tous les jours, eux aussi on peut les applaudir.
    Il va falloir Mr Bignolet aller frapper aux portes de la Clinique des Augustines ainsi à l’Hôpital.
    Félicitations de ses clichés…MERCI!

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.