Rochefort-en-Terre. Vincenzo Vecchi « sort de sa clandestinité »

Elle paraissait bien petite la salle du café de la Pente ce lundi après-midi, remplie de 120 personnes, d’amis, de membres du comité de soutien et de journalistes venus pour différentes raisons rencontrer Vincenzo Vecchi. D’entrée, les journalistes ont compris que Vincenzo n’allait pas raconter sa vie et se demandaient même s’il allait tout simplement s’exprimer… Heureusement ce ne fut pas le cas et après que Denis Morel, du comité de soutien de Vincenzo eut présenté cette conférence de presse qui n’en était pas une mais plutôt « quelque chose d’ouvert où les avocats parlent pour lui de sa situation judiciaire» expliquait un communiqué de presse, Vincenzo Vecchi, bonnet sur la tête, discrètement assis au milieu du public,  s’est présenté, avec ses mots à lui et son accent italien : «  Bonjour aujourd’hui on fait une espèce de porte ouverte pour ouvrir les portes de chez vous, sur l’extérieur pour faire la lumière sur cette affaire. Je m’appelle Vincenzo Vecchi, je sors de ma clandestinité, tout ça pour faire comprendre mon histoire individuelle, la mienne c’est un parcours individuel à l’intérieur d’une histoire collective, c’est une histoire qui concerne tout le monde. Pour l’instant je préfère ne pas parler de ce parcours, je pense que ça excite beaucoup la curiosité des journalistes. Mes amis, mes camarades ils s’en foutent un peu de cette histoire, ils savent qui je suis même si je ne suis jamais présenté officiellement. Je remercie tout le monde d’ailleurs. »

Sorti mais pas libre

Ensuite, ce sont ses trois avocats du barreau de Rennes qui ont répondu aux questions concernant la suite du jugement prononcé et de la procédure d’appel de la cour de cassation, Vincenzo n’intervenant qu’une fois pour signifier qu’il était « sortie mais pas libre ». La décision de justice le concernant étant une décision de la justice française ce qui n’empêcherait pas Vincenzo d’être appréhendé sur un territoire Européen puisque le mandat le concernant est un MAE (Mandat d’Arrêt Européen) . Éric Vuillard, écrivain ancien prix Goncourt, membre du comité de soutien de Vincenzo était présent hier à Rochefort-en-Terre à cette réunion.


'Rochefort-en-Terre. Vincenzo Vecchi « sort de sa clandestinité »' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.