La Gacilly. Le rejet par l’OBC de la réévaluation des charges passe mal

Il y a quelques semaines de cela, l’Oust à Brocéliande Communauté examinait la possibilité réajuster le montant des charges transférées lors de certains transfert de compétences entre les communes et leurs intercommunalité. Le rapport présenté par Pierre Roussette, le vice-président en charge des finances de l’OBC faisait apparaître la nécessité d’appliquer des rattrapages, c’est à dire des sommes que les communes auraient du reverser à l’OBC. Cette étude avait d’abord été présentée en CLECT (commission locale d’évaluation des charges transférées) « qui l’avait acceptée par 10 voix sur 15 présents, quatre abstentions et un vote contre, celui de Malestroit », rappelle vendredi soir Pierre Roussette devant le conseil municipal de La Gacilly. Devant l’assemblée communautaire cette proposition « n’a pas beaucoup plu à certaines communes », souligne-t-il. De fait réunie en séance plénière, l’OBC a rejeté le dossier présenté par Pierre Roussette, à l’issue d’un débat animée (vous pouvez le revivre sur notre vidéo ci-dessous à partir de la 30è minute) et un vote à bulletins secrets par 25 voix contre et 17 pour.

Après ce vote de l’OBC, chaque coonseil municipal doit se prononcer à son tour. C’est ce qu’a fait La Gacilly vendredi soir. L’occasion pour Pierre Roussette d’exprimer son amertume. « L’ajustement de ces transferts de charges avait mal été évalué sur les ex-communautés de communes de Guer et Malestroit, aucune commune de La Gacilly n’est concernée par ces réajustements. Certaines compétences ont été transférées sans la moindre compensation financière, alors que sur le secteur de La Gacilly cette évaluation avait été faite à l’euro près », commente-t-il. Et de souligner que le montant total de ce réajustement qui atteint le chiffre d’un million d’euros avait été ramené à 250 000 euros par la commission de l’OBC. L’attitude de l’OBC reste en travers de la gorge de Pierre Roussette d’autant, indique-t-il que « le préfet nous avait encouragé à faire ces transferts ». Et de pointer du doigt une politique de l’OBC à géométrie variable et tenant peu compte de l’intérêt général: « quand ça les arrange ils savent voter favorablement ».

Le discours de Pierre Roussette est partagé par le conseil municipal de La Gacilly qui a voté à l’unanimité moins une abstention en faveur du rapport initial de la CLECT.

Voila qui en dit long sur l’ambiance qui règne au sein de l’OBC en cette fin de mandat. Les futurs élus issus des urnes en mars 2020 ont déjà du pain sur la planche…

La réunion de l’OBC:

 


'La Gacilly. Le rejet par l’OBC de la réévaluation des charges passe mal' a 2 commentaires

  1. 3 décembre 2019 @ 9 h 38 min citoyen d'OBC

    Un mariage forcé n’a jamais fonctionné. Demander une réévaluation des charges aux petites communes me semble indécent.
    Mesdames et Messieurs les futurs élus de mars 2020 bon courage pour mettre de l’ordre dans cette structure qui va finir par coûter cher aux contribuables. Ne vous laissez pas tondre la laine sur le dos et il faudra oser taper du point sur la table et savoir dire stop.
    Il est toujours facile de dépenser l’argent quand il ne vous appartient pas.

    Répondre Signaler un abus

    • 4 décembre 2019 @ 6 h 56 min Contribuable

      Tout à fait d’accord avec vous ! Plus que marre d’entendre dans leurs discours la hausse des impôts !!
      Espérons que les maires les plus compréhensifs, lutterons contre ces hausses d’impôts !!

      Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.