Malestroit. Le Roi Uther, la passion absolue du Moyen-âge

Depuis quelques années, le château de Tiffauges en Vendée propose chaque automne un spectacle médiéval qui connait un certain succès construit par une association implantée dans le Pays de Malestroit, l’association du Roi Uther, présidée par un passionné d’histoire médiévale, Gérard Paugam. « L’idée de créer une association est née en 2008. Elle a pour objet la défense, la promotion du patrimoine historique par des animations culturelles, ludiques et la mise en oeuvre de festivals médiévaux. Au début, c’était une petite équipe pour le premier événement dans la petite cité de caractère de Malestroit, pleine de référence historique, dans l’histoire de la Bretagne », rappelle Gérard Paugam. C’est elle qui est à l’origine des spectacles médiévaux de Malestroit et du Roc Saint-André.

En 2015, des premiers contacts sont établis avec le château de Tiffauges -connu aussi sous le nom de château de Barbe Bleue- via le tournage d’un film sur la guerre de succession en Bretagne. Mais c’est en 2017 que se met en place un projet sur le long terme entre l’association du Roi Uther et Tiffauges par le biais d’un test mené lors des journées du patrimoine. En septembre 2018 la première édition d’une « série » destinée à promouvoir le château voit le jour. « L’objectif est de proposer un concept original de promotion et de valorisation du château de Tiffauges. Une fois par an, le dernier week-end de septembre, nous proposons de réaliser une manifestation médiévale avec un thème différent chaque année pour valoriser différents aspects de cette époque. Raconter une histoire avec une suite nous assure un public régulier qui peut suivre l’événement tous les ans sans s’ennuyer avec la répétition de manifestation quasi semblables. Nous pouvons mettre en avant différentes facettes de cette époque en évitant systématiquement l’aspect militaire », commente Gérard Paugam. En septembre 2018, les visiteurs ont pu vivre l’adoubement du chevalier, en septembre dernier ce fut la grande foire et l’année prochaine ce sera le siège partiel du château de l’Ost par le roi de France et ainsi de suite jusqu’en 2022.

Des spectacles d’envergure européenne préparés près de Malestroit

Et c’est à proximité immédiate de Malestroit que le Roi Uther peaufine ces spectacles qui sont financés par le département de la Vendée. « Pour une réussite totale, la manifestation doit devenir un projet de pays, inclure la population environnante. La mise en place de cycle de conférences, de participation des écoles pourraient participer au développement de cette action de promotion », poursuit Gérard Paugam qui organisait il y a quelques jours un debriefing du dernier spectacle auquel participait le directeur du château de Tiffauges. Le président de l’association se montre intransigeant sur l’exigence de qualité et ne laisse passer aucun détail. « Notre volonté est de travailler à un projet visible au niveau européen. Les étrangers sont des « ambassadeurs » susceptibles de nous aider en cas de pérennité. L’idée de siège du château par l’Ost de France et l’installation de compagnies et d’animations à l’extérieur du château ne peuvent s’imaginer qu’avec des moyens en hommes européens. Le nombre de visiteurs, la qualité des animations et la volonté de reconduire le projet seront des paramètres décisifs pour le Conseil départemental de la Vendée et la direction du château. Nous les partageons… »

Mais ce projet ambitieux est aussi l’expression de la passion poussée à l’extrême. Car le groupe ne compte aucun professionnel mais des passionnés, souvent érudits. « La passion, c’est notre moteur », concède Gérard Paugam. Lui sa passion se trouve dans sa plus tendre enfance, lorsque son père déroulait les cartes du monde. Il n’y avait pas la télé. C’est là qu’il est atteint du virus de la géographie, de l’histoire des peuples. Il veut tout savoir, comprendre les mécanismes qui ont construit les civilisations à travers les siècles…

Il voulait être journaliste. Il trouvera sa voie dans une grande entreprise internationale et passe son temps sur les chantiers de gros oeuvre et de génie civil. Dernièrement, il a travaillé sur le métro de Rennes, la réhabilitation de la gare ou le chantier du centre des congrès, « Les Jacobins ». Il a été aussi longtemps en relation avec des clients qui réhabilitent le patrimoine (cathédrales, châteaux, manoirs, et plus de 10 ans sur le Mont-Saint-Michel), s’intéressent à l’histoire de ces patrimoines et réfléchissent aux moyens de les valoriser. Vous avez dit passion?


'Malestroit. Le Roi Uther, la passion absolue du Moyen-âge' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.