Malestroit. Au Pont du Rock : un vendredi sans faute!

-par Eva Dumand-

On peut le dire : la soirée de vendredi a été une vraie réussite pour le pont du rock ! A 21h, les festivaliers étaient déjà très nombreux à fouler l’herbe du site de  la Daufresne. La programmation n’y est pas pour rien. Le Pont du Rock a dévoilé une affiche très éclectique et ce n’est pas pour déplaire aux festivaliers. Reggae, rap, et electro se sont partagés la scène rock du festival, une nécessité pour les organisateurs mais le tout s’est mélangé à la perfection ! 

 

Ambiance assurée dès le début de soirée

Cette édition, qui marque les 30 ans du festival s’est ouverte, comme de coutume, avec le groupe vainqueur du tremplin. Le groupe vannetais Layonz était bien déterminé à tout donner. Les deux rappeurs, et leurs deux beatmakers n’ont pourtant pas été aidés. Ça bouchonnait à l’entrée, ça bouchonnait au camping, ça bouchonnait en ville ! Bref, les retardataires étaient nombreux. Il en fallait pourtant plus pour décourager le groupe. Progressivement la foule s’est amassée devant les barrières, et les rappeurs ont même réussi à faire danser, ce qui n’est pas toujours facile à 18h quand on ouvre un festival ! 

Puis le reggae a ramené le soleil à Malestroit (il commençait à se faire rare cette semaine). C’est sur des mélodies douces et une déclaration d’amour à la Bretagne que Vanupié a ouvert la scène grenouille. Son tourneur rennais n’a pas hésité une seule seconde à lui présenter ce peuple de fêtard, avec lequel le chanteur est vite tombé amoureux. Accompagné de ses trois musiciens (batterie/basse/guitare), il a régalé le public. À 20h, il a laissé la place à Jahneration. Pas le temps de dire ouf, l’ambiance était déjà incroyable. Chauds et prêts à faire la fête, les festivaliers se sont tout de suite déhanchés. 

Bénabar n’a pas attiré tout à fait le même public. Nous n’avons pas vérifié les cartes d’identité, mais la moyenne d’âge était légèrement plus élevée. Les jeunes, encore au camping, ont pourtant loupé un sacré show. Le chanteur aurait-il rêvé d’une carrière d’humoriste ? Entre les chansons, les blagues venaient ponctuer le concert. C’était du beau spectacle !

 

« Concert à risque » ?

Rien à voir avec PLK, le rappeur parisien qui a déchaîné la foule. « Concert à risque » : la sécurité civile n’a pas tardé à pointer le bout de son nez. Heureusement, il n’y a eu aucun incident. Ne vous laissez pas avoir par cette petite tête blonde, il ne s’agit pas d’un ange. Certifié disque de platine pour son premier album, PLK n’a pas laissé de marbre les festivaliers, bien échauffés pour Le Bal des enragés. Ce regroupement d’artistes du monde Métal/punk a offert à Malestroit un concert convivial (et rock !) C’est le sourire aux lèvres que les chanteurs et musiciens sont apparus successivement (l’un avec ce t-shirt : où est Steve ?) sur la scène, avec de quoi réveiller l’âme de rockeur de toute la foule. 

 

Rap au pont du rock

Mais finalement, le plus rock de tous les artistes était peut-être Georgio ! Ce rappeur, poète sur les bords, et indéniablement rockeur s’est révélé dans un concert hors du commun, auquel ceux qui le connaissent le moins, ne s’attendaient pas. Il n’a pas hésité à se joindre aux festivaliers (plus d’une fois), fendant la foule pour rejoindre les régisseurs. C’est avec une énergie débordante qu’il a interprété ses titres, du dernier album comme du plus ancien. « L’appel à la révolte » avait sans aucun doute sa place Au Pont du Rock ! 

Après un tel show, difficile pour La Ruda de concurrencer, mais ils ont su trouver écho dans le public, 17 ans après leur premier passage. 
La soirée s’est finie dans une ambiance de folie, avec Offenbach. Un dance-floor géant à Malestroit ! 

Bien fatigués par cette soirée, les festivaliers s’en sont retournés au camping, ou bien au chaud chez eux, pour récupérer des forces avant la soirée de ce samedi soir, qui s’annonce tout aussi exceptionnelle.

petit retour en images sur la soirée de vendredi :


'Malestroit. Au Pont du Rock : un vendredi sans faute!' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.