Malestroit/Rochefort-en-Terre. L’entreprise Thomas passe le relais à l’entreprise Drugeon

Michel Thomas (à droite) et ses salariés, Jonathan Gombaud et Mickaël Sourget, en compagnie d’Anthony Drugeon et son épouse.

C’est une affaire de famille que ce passage de témoins entre deux entreprises locales. L’entreprise Drugeon de Rochefort-en-Terre vient de reprendre les activités de l’entreprise Thomas de Malestroit. L’entreprise Thomas fait partie de l’histoire économique de Malestroit pour y avoir employé jusqu’à une quarantaine de salariés, notamment à l’époque où ses activités se sont étendues dans le secteur du bâtiment intégrant même la centrale à béton. Michel Thomas, le fils, avait créé son entreprise de couverture à Caro pendant 9 ans, avant de reprendre la société familiale à Malestroit en 1994.

A quelques kilomètres de là, une autre entreprise familiale se développait à Rochefort-en-Terre, également dans le domaine de la couverture. Celle de la famille Drugeon. Deux entreprises qui toutes deux partageaient les mêmes valeurs de compétences, de sérieux et la même renommée dans leur secteur d’activité qu’elles développaient en parallèle. Des liens professionnels et amicaux se sont tissés entre les deux entreprises au point qu’un apprenti en formation chez l’une se retrouvait embauché chez l’autre…

C’est Anthony qui incarne la 3è génération de dirigeants de l’entreprise Drugeon. Et c’est presque naturellement que lorsque Michel Thomas a décidé d’arrêter ses activités, le projet de reprise par l’entreprise presque soeur, s’est imposé. Cela fait déjà quelques mois que les deux entités ont opéré leur rapprochement, mais la reprise officielle s’est opérée vendredi soir. Michel Thomas a convié ses clients à partager le verre de l’amitié pour tourner la page. « Je voulais remercier tous ceux qui nous ont fait confiance pendant toutes ces années et nous sont restés fidèles et leur dire toute la confiance que je place dans le professionnalisme d’Anthony pour développer la nouvelle structure et répondre à leurs besoins… », explique Michel Thomas.

Le siège social de la société Drugeon -une dizaine de salariés- reste implanté à Rochefort-en-Terre qui disposera désormais d’une annexe à Malestroit dans les ateliers de l’ex-entreprise Thomas, rue La Mennais où seront basés les deux salariés, Mickaël Sourget et Jonathan Gombaud.


'Malestroit/Rochefort-en-Terre. L’entreprise Thomas passe le relais à l’entreprise Drugeon' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.