Josselin. Bientôt une roseraie dans le jardin médiéval

Reconnaître et utiliser les plantes aromatiques et médicinales… Le concept est dans l’air du temps et est mobilisateur. Vendredi, ils étaient nombreux à se retrouver au jardin médiéval de Josselin pour suivre les conseils d’Aurélie Déthy, herboriste et fondatrice des Ateliers Sauvages.

Cette jeune femme titulaire d’un diplôme d’herboriste obtenu en Belgique -il a été supprimé en France pendant la seconde guerre mondiale- a proposé une visite guidée des différents carrés installés dans ce jardin créé de toutes pièces l’an dernier  au coeur de la Petite cité de caractère. A chaque étape elle passait en revue les plantes du carré et en détaillait les propriétés et les usages. Infusion, décoction, macération… Carnets et stylos à la main, les stagiaires prennent des notes. Le sujet passionne.

Aurélie était déjà venu en juillet 2018, animer un atelier sur le même thème. A l’époque, les plantes venaient tout juste d’être plantées. Un an après, elles se sont beaucoup développées et offre donc un terrain propice aux tests en tous genres, olfactifs ou sensoriels.

Avant le début de l’atelier, Alain Hivert, le responsable des services techniques a expliqué la détermination de la municipalité à faire du végétal un axe fort de son développement, voire même son identité. Il a révélé quelques projets d’envergure dans ce domaine. Parmi les projets, figure notamment celui de créer une roseraie ou bien encore une liaison entre la rue Beaumanoir et la rue des Trente qui s’appuie sur des ilots paysagers autour de thèmes tels que les poètes ou les musiciens…

Un deuxième rendez-vous est programmé qui sera animé par Aurélie Déthy, le vendredi 9 août. Il s’agira cette fois d’une découverte des plantes sauvages comestibles, un autre thème très en vogue.

 


'Josselin. Bientôt une roseraie dans le jardin médiéval' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.