Trédion-Elven. Délinquance juvénile: l’avertissement des gendarmes

C’est un phénomène qui préoccupe les gendarmes de la compagnie de Vannes qui viennent d’être confrontés à plusieurs affaires similaires. Il s’agit de très jeunes gens âgés d’une quinzaine d’années qui se retrouvent livrés à eux-mêmes, tard le soir et dans la nuit et qui se livrent à des exactions en tous genres, le plus souvent gratuitement. Des incivilités, des dégradations, des vols, du tapage nocturne le plus souvent sur fond de consommation d’alcool qui génèrent un fort sentiment de mécontentement dans la population. Les gendarmes lancent d’ailleurs un avertissement aux parents de ces jeunes mineurs, leur rappelant que leur responsabilité est engagée par les actes commis par leurs enfants. Et ils expriment aussi leur détermination à ne pas laisser la situation perturer, ni se dégrader: « nous ne laisserons rien passer… », prévient ainsi le capitaine Ferrère, commandant en second de la compagnie de Vannes.

Selon nos informations ce phénomène ne se limite pas à ce secteur du département et serait également observé dans d’autres communes.

En quelques jours, les gendarmes de Questembert ont en tous cas procédé à 7 interpellations à la suite d’affaires de ce genre. Ce fut le cas à Elven il y a quelques jours et cette fois, c’est à Trédion que des incidents se sont produits. Les faits remontent à la nuit du 9 au 10 juillet dernier. Vers 3 heures du matin, en marge d’une fête, trois jeunes de 15 ans, originaires d’Elven, se rendent à la supérette Proxi dont ils brisent la vitre. Ils dérobent de l’alcool et des gâteaux puis se lancent dans un périple qui les conduit jusqu’au camping de l’étang aux Biches où ils commettent diverses dégradations.

Les gendarmes de Questembert ont aussitôt ouvert une enquête minutieuse pour tenter d’identifier les auteurs de ces faits. Des investigations qui ont débouché, vendredi matin sur l’interpellation des trois suspects. Remis en liberté à l’issue de leur garde à vue, ils feront l’objet d’une convocation devant un juge des enfants.


'Trédion-Elven. Délinquance juvénile: l’avertissement des gendarmes' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.