Ploërmel. L’hommage aux victimes des bombardements

On célèbre en ce moment le 75è anniversaire du débarquement en Normandie. Mais il y a 75 ans, la réussite de cette gigantesque bataille militaire se jouait aussi en Bretagne. Tandis que les alliés s’élançaient à l’assaut des plages normandes, un 2è plan était déclenché en Bretagne avec un double objectif: paralyser ou au moins retarder les forces militaires allemandes qui s’y trouvaient en réserve, mais aussi préparer un autre débarquement en cas d’échec en Normandie. Pour cela les réseaux de Résistance bretons étaient activés, chargés de multiplier les opérations de sabotages contre les voies ferrés par exemple et en même temps des commandos étaient parachutés notamment dans la région de Plumelec.

Dans le cadre de cette opération militaire, des bombardements étaient planifiés par les alliés contre les voies de communication. C’est ainsi que ce matin du 12 juin 1944, 15 quadri-moteurs américains surgissent dans le ciel de Ploërmel avec pour cible la voie ferrée et le pont de la Trinité. Ils passeront au-dessus de la ville en trois vagues successives, frappant Ploërmel de plein fouet. Au total, 70 bombes vont s’abattre sur la ville, des centaines de maisons s’effondrent. Au sol, les habitants se mobilisent pour porter secours aux victimes, ensevelies sous les décombres ou déchiquetées par les bombes.

Une immense chaîne de solidarité se met en place, mais le constat est implacable: 31 personnes civiles sont mortes. Ce mercredi en fin de matinée, Patrick Le Diffon, le maire de Ploërmel a déposé une gerbe devant le monument érigé à la mémoire de ces victimes des bombardements, en présence de plusieurs représentants du conseil municipal. « Il est très important d’être là pour perpétuer leur mémoire… », a déclaré Patrick Le Diffon lors de cette cérémonie très sobre et émouvante.


'Ploërmel. L’hommage aux victimes des bombardements' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.