Pays de Ploërmel. Comment oser parler du handicap

-par Eva Dumand-

Oser parler du handicap. C’est un besoin primordial pour les collectivités, les entreprises, les écoles etc. La liste est longue. Et en même temps, un frein persiste. Le pays de Ploërmel a organisé une grande journée de débat, d’échange et de partage d’initiatives jeudi dernier à La Gacilly.

 

Discriminations

 

Il est primordial dans notre société que chacun puisse trouver sa place et exercer sa citoyenneté sans obstacle à cela. Il n’est pourtant pas toujours facile, en situation de handicap, d’y jouer pleinement son rôle. Aujourd’hui, certaines collectivités prennent réellement à cœur ce problème et s’engagent dans des actions concrètes pour apporter une réponse.

La Loi de 2005, pour ne citer que celle-ci n’a pas permis d’améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. Trop ambitieuse, pas assez réaliste, on lui a reproché de nombreux défauts. Pourtant, elle devait pouvoir solutionner le problème de discrimination, consciente ou inconsciente, qui règne encore aujourd’hui.  Les aménagements sont rarement conçus de manière optimisée pour tous les handicaps. Si la tendance pense à croire qu’une rampe est signe d’accessibilité, la réalité est bien différente. En effet, le handicap ne se cantonne pas à la motricité, il faut aussi penser surdité, cécité, handicap intellectuel, et même psychique comme a souhaité le rappeler l’un des participants à la journée de jeudi. Autant de réflexions à mener que d’initiatives à apporter, et c’était l’objectif de ce rassemblement. Faire connaître les actions de chacun des acteurs du monde du handicap, pour en faire émerger de nouvelles. Au cœur de ce processus, ce sont entretenus des élus locaux, mais aussi des associations et des entreprises.

 

Inclusion

 

Le thème était à l’inclusion, même si certains ont pu déplorer qu’en 2019, nous soyons encore obligés de parler d’inclusion. Le maire de Missiriac, Jean-Yves Laly, est intervenu pour présenter les multiples expériences menées sur son territoire pour permettre l’intégration des personnes handicapées, aux côtés de Yann Jondot, maire de Langoëlan et initiateur du label proposé aux communes pour certifier leur accessibilité. Est aussi intervenu Roger Classine, président du Conseil de Développement du Pays d’Ancenis, qui innove depuis plusieurs années pour un nouveau fonctionnement d’intégration en plusieurs volets : entre écoute, formation, et innovations. Pour voir toujours plus loin et garder un regard attentif sur ce qu’il se fait ailleurs, les représentants du quartier Bel’Attitudes d’Hazebrouck (Flandre) ont partagé le projet qu’ils ont porté pour la construction d’un quartier de logements inclusif respectant en tout premier lieu le principe d’auto-détermination pour que chacun puisse faire des choix, même en situation de handicap.

oser En parler avec humour

 

Entrecoupées de saynètes, que vous pouvez visionner, ces interventions riches en contenus ont été allégées par l’intervention de la Compagnie Casus Délire pour parler avec humour et fantaisie de ce sujet très sérieux.

Vous pouvez retrouver différentes initiatives prises par des communes en matière de handicap sur notre site en cliquant ici

 

 


'Pays de Ploërmel. Comment oser parler du handicap' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.