Malestroit. Un nouveau parcours d’orientation en projet

Interrogé sur la vente du camping municipal lors de la première réunion de quartier qui s’est déroulée, jeudi dernier, le maire a confirmé que cette vente serai effective dès cet été. Il a expliqué que cette décision avait été prise pour anticiper une dégradation des conditions d’exploitation de ce camping. A cette occasion, le maire a expliqué qu’un nouveau parcours d’orientation allait être créé…

Ecoutez ces explications:


'Malestroit. Un nouveau parcours d’orientation en projet' a 6 commentaires

  1. 21 avril 2019 @ 21 h 07 min Dave

    Bonjour.
    Ce qui est bien avec les réunions de quartier, c’est qu’on apprend toujours des « trucs  » qu’on ne sait pas ailleurs, même en conseil.
    On a l’impression que Madame L’Hospitalier, élue, dans la vidéo, apprend à cette réunion qu’il va y avoir ce parcours.
    Bref ça a au moins le mérite d’exister sinon on se plaindrait encore.
    Après quand mr le Maire annonce 500 habitants par an aux réunions de quartier, il est un peu prétentieux. Chaque année on est à 30 ou 40 ou 50 personnes maxi par réunion, par 6 réunion, ça fait au grand grand maximum 300 personnes.
    En plus, que des jeunes, ça reflète bien la population !!!!!

    On parle toujours des mêmes sujets.
    Jamais des sujets du quotidien qui touchent les malestroyens pur souche qui paient les impôts à Malestroit (et pas de Missiriac, st-marcel, et autres qui profitent de tout mais qui critiquent).

    Nous voulons savoir si des projets existent sur les entrées de ville, moches et non sécurisées, (entrées de Vannes, Ruffiac, st congard…). Sans y mettre des millions car on sait que Malestroit a des dettes importantes.
    Ce n’est pas un feu recompense ou un rond-point à Lidl qui vont changer nous entrées de ville qui n’ont pas bouger depuis des décennies.
    Mais quand même, à Malestroit, aucun investissement utile au quotidien pour les malestryens.
    Quid des camions dans la ville ?
    Quid du pont qui doit être refait ?
    Quid de la daufresnes qui devait être 1 priorité (sports, aménagements, city-park, … ça motive pas les associations ca ? Mme la ministre des sports toujours absente aux evenements sportifs et associatifs.
    Quid de la propreté dans les rues et quartiers ?
    Quid des employés communaux qui profitent du système (horaires, pompiers, utilisatin des véhicules et matériels à des fins personnelles…tout ce voit même en simple habitants)
    Mr le maire il est encore temps de réagir. Mais vraiment.
    Sinon 2020… attention…
    Et il y a tant à dire. Correspondants de quartier qui ne remplissent pas leur rôle.
    Bref…
    Dans 1 an utilisez ceux qui en veulent dans la commune, ceux qui aiment leur commune, ceux qui s’investissent, des jeunes pour renouveler un peu et pas ceux qui font semblant, pas ceux qui n’habitent pas malestroit,

    Tout ceci est 1 constat. Mais nombreux sont ceux qui le pensent

    Répondre Signaler un abus

    • 22 avril 2019 @ 11 h 29 min jean-yves laly

      J’ai lu avec beaucoup d’attention vos écrits et plus particulièrement cette parenthèse où vous supputez que les habitants de Missiriac et de Saint-Marcel profitent de tout en critiquant, et que seuls, les Malestroyens payent par l’impôt ce que votre commune offre comme service.
      Dont acte,
      faisons la liste de ce que les missiriacois profitent, comme vous dîtes, à commencer, par l’école publique Paul Gauguin, que je considère en tant que maire comme l’école publique de ma commune, même si géographiquement, elle se situe à Malestroit. Missiriac participe financièrement au fonctionnement et à l’investissement, au fonctionnement à hauteur de 42500 €, en investissement, à hauteur de 8737 €, soit un total de 51237 € ( chiffre CA 2018), ce qui est tout à fait normal et justifié, Missiriac étant la 2ème commune utilisatrice de ce service.
      Deuxième service dont les misssiriacois peuvent malheureusement avoir besoin, le centre de secours qui, en apparté, ne relève aucunement d’ une compétence communale, mais de l’O.B.C. et du département, Missiriac verse chaque année près de 30000 €, ce qui est là aussi tout à fait normal et justifié.
      L’hôpital et , ou la clinique relèvent des compétences régaliennes de l’état, sous tutelle des A.R.S., chaque contribuable ou assuré social en assure le fonctionnement et l’investissement.
      Autre service, l’assainissement collectif géré par le VOSA, dont la station d’épuration se situe sur la commune de Missiriac , ce service n’impacte aucunement, ne serait-ce que d’un centime, le budjet communal de Malestroit, et ce malgré près de 2 millions de travaux réalisés recemment sur votre commune. Le financement étant assuré par la surtaxe assainissemnt des abonnés et l’obtention de subventions que les élus du VOSA sont allés chercher auprès de la régions Bretagne et de l’agence de l’eau.
      Quant aux autres sevices que l’on trouve à Malestroit, comme les commerces, ils ne relèvent aucunement d’un financement public.
      Je pense que les commerçants, ou tout du moins, je l’espère, sont heureux d’acceuillir dans leurs magasins une clientèle provenant de Missiriac et d’ailleurs, et ce , dont je suis sur, c’est que ces mêmes clients sont contents de trouver une zone de chalandise, dite de proximité.
      Cordialement à vous . JY LALY Maire de Missiriac

      Répondre Signaler un abus

      • 22 avril 2019 @ 17 h 11 min Moi

        Bonjour,
        A en croire cette personne qui habite Malestroit, chacun devrait se contenter des services de sa commune respective. Dommage pour les malestroyens qui ne pourraient plus profiter de la salle de musculation de Missiriac, des cours de gym pour enfants à Missiriac, des déchetteries de Sérent et Ruffiac, et de pleins d’autres services. Si on suivait le résonnement de ce Monsieur, Malestroit deviendrait vite une ville morte, puisqu’une grande partie des gens qui  »profitent » des services de Malestroit viennent des communes alentours, mais ce sont ces mêmes personnes qui font vivre les entreprises, les associations et les commerces. Bref dans nos petites communes de campagnes, chacun a besoin de l’autre, et c’est un peu la raison d’être des communautés de communes. Un peu d’ouverture d’esprit ne ferait pas de mal a certains…
        Un habitant de missiriac.

        Répondre Signaler un abus

  2. 22 avril 2019 @ 18 h 42 min Dave

    Monsieur Laly.
    Je me suis sans doute mal exprimé. En aucun cas je ne citais ce que vous avez bien démontré ci dessus.
    Mea culpa.
    Je voulais juste dire que de nombreux habitants extérieurs à malestroit profitent par exemple du Passtemps, de la maison médicale, et c’est très bien. Ils sont contents d’avoir 5 médecins mais osent critiquer certains de ces établissements qu’ils n’ont pas chez eux et qui sont payés par Malestroit.
    Que ces communes fassent la même chose et on verra si c’est mieux.
    Que ces critiqueurs s’investissent chez eux et on verra.
    Je ne voulais pas parler de ce que vous avez si justement dit ci dessus (école, vosa…)

    Répondre Signaler un abus

  3. 23 avril 2019 @ 11 h 15 min habitant de Missiriac

    Mr Dave soyez plus clair dans vos insinuations et dites nous clairement à quels établissements vous pensez.
    Certainement que l’ensemble des citoyens du secteur de Malestroit sont contents d’avoir enfin un nombre de médecins suffisant.
    Mais vous n’imaginer pas quand même créer une maison médicale sur chacune de nos communes.
    Dites nous clairement à quels investissements vous pensez et nous essayerons de faire mieux.

    Répondre Signaler un abus

  4. 10 mai 2019 @ 14 h 37 min coton

    Habitant Malestroit depuis 12 ans je suis très content d’avoir à disposition des Médecins Kiné Infirmiers(eres). J’ai même eu l’occasion d’être soigné par les médecins retraités lorsqui’l en manquait. Alors profitons de ce que l’on a et arrêtez de critiquer

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.