Accueil / Oust à Brocéliande / Malestroit. Concours d’éloquence au collège Y. Coppens

Oust à Brocéliande

Publié le 22 mars 2019

Malestroit. Concours d’éloquence au collège Y. Coppens

Mercredi 13 mars dernier, les troisièmes latinistes du collège Yves Coppens ont participé à un concours d’éloquence. L’objectif était de les départager et d’élire le plus éloquent d’entre eux pour représenter le collège le 17 mai prochain lors d’une cérémonie d’éloquence à l’Opéra de Rennes organisée par Ronan Chérel, professeur au collège Rosa Parks de Rennes.

En cours de latin, dès le début de l’année, il a été question de rhétorique et d’éloquence. Depuis l’Antiquité, l’éloquence fascine : on théorise, on cherche à comprendre et maîtriser l’art de convaincre une foule par la maîtrise du discours. Suite à l’organisation d’un procès fictif en classe et à la diffusion du documentaire “A voix haute” de Stéphane De Freitas et Ladj Ly, il est apparu évident à l’enseignante de latin, Mme Huard, que pour conclure ce travail, les élèves devaient pouvoir s’exprimer chacun à la tribune sur un sujet qui leur tenait à cœur. D’autant que savoir tenir un propos devant une assemblée leur sera bien utile pour les oraux qui les attendent dans leur parcours scolaire comme professionnel, à commencer par l’oral du Brevet.
Chaque élève avait 3 minutes pour prononcer sa plaidoirie. Les problématiques évoquées ont été diverses et variées, les élèves s’indignant contre les inégalités hommes-femmes, le racisme dans le sport, la maltraitance animale, le harcèlement ou encore le réchauffement climatique…
Un discours brillant et engagé sur le référendum en Catalogne a retenu les suffrages : c’est Gemma Latapie-Iborra qui sera tribun et représentera le collège. Une plaidoirie prononcée par Thaïs Bourguignon sur les regains actuels des actes antisémites a retenu également l’attention : cette élève sera donc « doublure » de la gagnante. Six autres élèves ont été par ailleurs invités à participer à la soirée du 17 mai prochain pour soutenir leur représentante. L’élève gagnante prépare maintenant une nouvelle plaidoirie en s’appuyant sur le thème de la cérémonie à venir : « En démocratie, la loi c’est moi ! » tandis que le reste des participants transforment leur discours en article pour la revue en ligne MediaParks.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires