Malansac. Voeux: pourquoi pas une commune nouvelle?

Il y a deux ans, Jean-Claude Rakosy, le maire de Malansac évoquait « les changements lourds et fréquents d’une époque en transition ». L’année dernière, le maire avait évoqué le fait « qu’elles pouvaient en être les lignes principales ». Cette année, Jean-Claude Rakosy a été plus loin en parlant « d’interconnexion institutionnelle » avec l’application qui pourrait en résulter pour Malansac. « Prise en tenaille par la baisse des dotations, la suppression progressive de la taxe d’habitation, la réduction du nombre de contrats aidés, les communes se sentent menacées et posent la question pour leur avenir », affirme le maire.

La commune nouvelle : la solution pour exister ?

« Pour compter face aux grandes régions et leurs pouvoirs prescriptifs, exister face aux grandes métropoles, et assumer leur fonction de stratège, seules les Intercommunalités d’au moins 100 000 habitants le pourront. Cela peut paraître important mais 123 intercommunalités sur un total de 1 263 ont déjà franchi ce seuil et 154 s’en approchent». Pour Jean-Claude Rakosy, le regroupement de communes afin de créer une commune nouvelle de doit pas être de moins de 5 000 habitants. «En résumé, ma proposition serait une commune nouvelle, d’au moins 5 000 habitants, à partir des communes de l’ancien canton et la perspective d’une adhésion à terme à Vannes Agglomération. »

Les projets 2019

Bien sûr le projet de communes nouvelles a été le sujet principal des vœux de 2019, mais Jean-Claude Rakosy a également évoqué l’année 2019 de sa commune. « Je n’envisage pas de solliciter au conseil municipal une hausse des taux des impôts communaux. Par ailleurs, pas besoin de lire dans le marc de café pour dire ce que sera 2019 en matière de travaux. Il s’agira essentiellement de terminer les projets en cours ou de réaliser ceux déjà programmés : l’aménagement du quartier de la gare, et les quatre locatifs sociaux à proximité du bâtiment Legal. »

 


'Malansac. Voeux: pourquoi pas une commune nouvelle?' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.