Questembert. Mort de Sami: environ 2000 personnes lui ont rendu hommage

De la tristesse bien sur, du chagrin bien sur, de la colère bien sur mais aussi de la dignité, de l’intelligence, de la culture. Environ 2000 personnes sont venues ce jeudi après-midi à l’Asphodèle où était organisé un hommage à Sami, ce jeune questembertois mort samedi soir sous les coups d’un groupe d’individus. Une foule immense d’amis, de proches mais aussi d’anonymes, de collègues de travail venus dire un ultime adieu à ce jeune homme dont tout le monde s’accorde à reconnaître les qualités humaines et morales.

Il ne le savait peut-être pas. Mais Sami, à l’image de sa famille, c’était un peu la crème de notre société. Et les valeurs morales communiquées par ses proches ce jeudi après-midi dans leurs différentes interventions, constituent autant de messages d’espoir. La lumière contre l’obscurantisme.

Une Marche Blanche est organisée samedi prochain à partir de 14 h30 à partir des Halles de Questembert “pour ne jamais oublier”. La famille a rappelé les règles que doit respecter ce rassemblement :  la couleur blanche et, aussi, le silence (pas de slogan), sont les seules consignes pour rappeler la dignité, l’espoir et l’innocence : PLUS JAMAIS CA ! »


'Questembert. Mort de Sami: environ 2000 personnes lui ont rendu hommage' a 9 commentaires

  1. 27 octobre 2018 @ 7 h 24 min Ali AÏT ABDELMALEK

    La jeunesse incarne l’avenir, et le présent… Il fallait communiquer nos messages d’espoir et de dignité face à la douleur et l’incompréhension. Merci infiniment.
    Cordialement,
    Gardons la mémoire de Sami.
    Ali AÏT ABDELMALEK

    Répondre Signaler un abus

    • 27 octobre 2018 @ 19 h 01 min Demain isabelle

      Ma famille et moi se joint à vous ,pour la terrible épreuve que vous avez une nouvelle fois à subir ,pleins de bonnes pensées pour toi ali et pour toute ton adorable famille ,on pense très fort à vous tous

      Répondre Signaler un abus

  2. 27 octobre 2018 @ 18 h 29 min Dugré Françoise

    Ali , je suis avec vous par la pensée depuis qu’Eric m’a appris la terrible nouvelle outre le décès de Brahim . Je partage de tout coeur votre chagrin . Je vous embrasse tous bien fort .
    Ta copine d’enfance , Françoise Gauthier , soeur d’Eric .

    Répondre Signaler un abus

    • 5 août 2020 @ 3 h 06 min Ali AÏT ABDELMALEK

      Chère Françoise,
      Pardon vraiment… Je viens seulement, au détour d’un zapping nocturne de mon iPhone, de lire tes mots… Infiniment merci. Pour ma famille, pour moi aussi, à titre personnel, en souvenir des moments exquis partagés, notamment et en particulier, au Collège les Buttes à Questembert… Petite bourgade rurale, qui aura été, aussi malheureusement, le théâtre de ce malheur… Ton frère Éric a mes coordonnées, ne pas hésiter à lui demander… Cela me fera plaisir d’avoir de vos nouvelles, des tiennes et des tiens. Tu sais mon admiration pour ton parcours scolaire, et mon amitié affectueuse et solidaire,… Encore merci pour tes mots… Ils apaisent nos maux. Très amicalement, à bientôt j’espère,
      Bien à toi,
      Ton vieux copain, Ali AÏT ABDELMALEK

      Répondre Signaler un abus

  3. 28 octobre 2018 @ 8 h 54 min lanoë Noëlle

    Ali, Joseph se joint à moi, nous pensons très fort à vous et à votre famille
    Plus jamais çà
    Noëlle

    Répondre Signaler un abus

    • 5 août 2020 @ 3 h 11 min Ali AÏT ABDELMALEK

      Chers amis,
      Merci infiniment, aussi, pour votre soutien et présence… Quel réconfort… Toute ma famille apprécie et je suis honoré, comme sociologue rural, d’avoir pu participer à des actions communes à propos d’agriculture… Et de femmes agricultrices en particulier. Bravo encore et merci l’amie Noëlle… Je t’embrasse amicalement Ali AÏT ABDELMALEK professeur de sociologie Rennes 2

      Répondre Signaler un abus

  4. 5 août 2020 @ 3 h 44 min Ali AÏT ABDELMALEK

    Bonsoir,
    La critique, concernant les médias, est fréquente… Mais facile aussi, et pas toujours pertinente et argumentée ! Concernant le drame… La mort de Sami, agressé sauvagement sous les Halles de Questembert… Je n’ai pas eu l’occasion de louer le professionnalisme et la qualité du traitement journalistique des Infos du Pays Gallo notamment, et ce. sans flagornerie aucune, et je me permets de revenir sur ce qui n’a pas, loin s’en faut, été traité comme un fait divers… Merci pour ce respect et compréhension, pour la sensibilité et intelligence,… Votre texte qui démontre, s’il le fallait, que le partage de belles valeurs, notamment républicaines, et l’humanisme ne sont pas des mots vains ! Le 30 juillet dernier, Sami aurait eu 30 ans et, ce jour même, j’ai accompagné notre mère, 88 ans aujourd’hui, au cimetière… Le 4 août.. Tout un symbole : en 1789 il s’agissait d’abolir les privilèges… On trouve le réconfort où l’on peut pourrait on ajouter. Des quelques mots que nous avons prononcés, je retiens ceux-ci, d’une grand-mère, à la fois ordinaire et extraordinaire : “Sami, ah mon petit gars, tu étais si gentil avec tout le monde…”. Alors… Que la terre lui soit légère.
    Parler, c’est, d’une certaine manière, comme dans certaines croyances dites traditionnelles, notamment à Mayotte, maintenir en vie.
    ESPÉRONS.
    AVEC NOTRE GRATITIUDE,
    POUR LA FAMILLE AÏT ABDELMALEK
    de Questembert, de Beni Djemhour (Kabylie, Algérie) et d’ailleurs,
    L’oncle de Sami,
    Ali AÏT ABDELMALEK

    Répondre Signaler un abus

    • 6 août 2020 @ 12 h 12 min Lavin Joëlle

      Chère famille de Sami , nous vous embrassons de tout notre coeur nous pensons toujours à lui .
      Toute notre tendresse .Joëlle et Antoine lavin

      Répondre Signaler un abus

      • 13 août 2020 @ 6 h 56 min AÏT ABDELMALEK Ali

        Merci chère Joëlle et cher Antoine,
        Cela nous va droit au coeur : Sami le mérite tant… Avec notre sincère affection aussi et nos sincères remerciements.
        Gratitude aussi,
        Pour la famille Aït Abdelmalek,
        Ali

        Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.