Ploërmel. Alternance : Neuhauser et Adecco, un ticket gagnant pour l’emploi

 

Et si travailler, c’était le bonheur? La formule n’est peut-être pas aussi provocante qu’il y parait. C’est peut-être même une des solutions au problème de recrutement dont souffrent les entreprises du Pays de Ploërmel. Le savoir-être, la culture de l’entreprise, une meilleure connaissance des différents métiers qui font fonctionner l’entreprise… c’est autour de tous ces éléments que l’entreprise Neuhauser (ex- les Gourmandises de Brocéliande) a élaboré un module de formation certes original mais qui surtout, fait la preuve de son efficacité…

Pour ce reportage rendez-vous est pris à l’heure du déjeûner dans l’entreprise avec tous les partenaires : l’entreprise, le cabinet de formation, l’agence d’interim et bien sur les stagiaires nouvellement recrutés. En général, ce type de rencontre est assez codifié et sans être rigide, l’ambiance et les discours y sont assez convenus. Pas cette fois. C’est presque dans une ambiance de « machine à café » que cet entretien s’est déroulé. Aux côtés de la direction des ressources humaines, le responsable de la production était présent et le patron lui-même était venu apporter son témoignage.

Résultat de tout ça des échanges très directs entre les différents acteurs dont on mesure le fil conducteur : la passion du boulot. Un peu comme si la nature même du produit fabriqué avait déteinte sur les individus. Car mine de rien, fabriquer des beignets à l’échelle industrielle, c’est pas si simple. Parce que la pâte à beignet, c’est un produit vivant qui réagit différemment en fonction de la température, du taux d’hygrométrie… Et donc l’outil industriel doit savoir se mettre au diapason des humeurs de la matière première. Et pour ça il faut la main de l’homme, seule capable d’apporter des réglages suffisamment fins pour qu’au bout de la chaîne, les beignets fabriqués à Ploërmel restent les leader du marché français.

Conducteur de ligne, un métier méconnu

Et ça c’est un métier qui porte un nom : conducteur de ligne. Une dénomination qui ne met sans doute assez en valeur son caractère stratégique. « Il faut plutôt le comprendre comme celui d’un métier de pilote de formule 1… », rectifie avec le sourire Nadège Guillard, la directrice de l’agence Adecco de Ploërmel qui joue dans l’affaire un rôle central. C’est donc à ce métier récent, mal connu et pourtant très demandé de la part de toutes les entreprises qu’un groupe de 8 personnes a été formé dans un contexte et une philosophie assez innovante.

« Trouver des conducteurs de ligne, c’est très difficile. Alors nous avons décidé de mettre en place une formation qualifiante sur le principe de l’alternance avec l’aide de nos partenaires, Adecco pour le recrutement et Alqual, l’organisme de formation. L’originalité du système, c’est qu’il se déroule entièrement au sein de notre entreprise », explique Yannick Jegat, le directeur du site. En effet, le principe de l’alternance, c’est un partage du temps entre un centre de formation (lycée, CFA…) pour la théorie et une entreprise pour la pratique. « Là, toute la partie théorique est dispensée chez nous. Cela favorise l’intégration des stagiaires qui peuvent à tous moments se rendre sur la chaîne. Ils sont dans un univers qu’ils connaissent et dans lequel tout le monde est accessible. Toutes les conditions sont réunies pour qu’ils ne soient pas en situation d’écehc… », ajoute Yannick Jegat. Omniprésent dans les ateliers, il échange en permanence avec les salariés et les stagiaires.

« On a découvert un autre métier… »

« Nous avons un partenariat de longe date avec le groupe Neuhauser ce qui nous permet de bien comprendre ses besoins en terme d’emploi et de formation, et de proposer des solutions clés en main comme cette formation par alternance qui répond bien au problème posé », complète Nadège Guillard. Mais cette formation est l’aboutissement de la mise bout à bout de plusieurs maillons d’une chaine de compétence. Parmi les intérimaires qu’elle envoie travailler chez Neuhauser, Adecco détecte les profils susceptibles d’acquérir la qualification de conducteurs de ligne. Et c’est un choix qui doit souvent s’appuyer sur des « compétences cachées » et pas sur la formation acquise. Restauration, peintre en bâtiment, services à la personne… Rien de tout cela ne laissait penser que Vinciana (30 ans), Jessie (22 ans), Alexia (24 ans), Brian (21 ans) avaient tous les atouts pour accéder à ce poste à responsabilité. « C’est là qu’intervient notre compétence de recruteur », souligne Nadége Guillard. Après 8 mois de formation, les nouveaux promus sont tout simplement « heureux! ».

« Avant on ne s’imaginait pas ce qu’était ce métier. On voyait passer les conducteurs de ligne dans les couloirs en se demandant bien ce qu’ils faisaient. Aujourd’hui, on est à leur place. Et on a compris que conduire une ligne, ce sont des responsabilités, des réglages permanents », raconte Brian qui souligne l’implication de leurs maitres d’apprentissage. « Ils n’hésitaient pas à partir avec leur dossier sous le bras pour les travailler sur leur temps personnel ».

« On a découvert un autre métier… » reconnait Jessie. « Ce que j’apprécie dans ce métier, c’est qu’il n’y a pas une journée qui ressemble à une autre…. », rebondit Alexia. Mais tous s’accordent sur un point : ils ont découvert un métier dont ils ne soupçonnaient pas la richesse et ont le sentiment d’avoir trouvé leur voie. Ils se sentent bien dans leur peau et ça se voit… « Finalement, ce que nous leur proposons, c’est un package qui associe salaire, ambiance valorisante au travail et perspectives de développement. On s’attache à donner du sens à ce qu’ils font », synthétise Amélie Daniel, responsable RH du site de Ploërmel. « C’est une formation rarissime et le conseil que l’on peut donner à ceux qui sont intéressés, c’est tout simplement de… sauter dessus… », conseille Yannick Jegat. A bon entendeur!


'Ploërmel. Alternance : Neuhauser et Adecco, un ticket gagnant pour l’emploi' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.