Accueil / Oust à Brocéliande / Missiriac. Les terrariums des lycéens de Queinnec à la résidence des Ormes

Oust à Brocéliande

Publié le 25 mai 2018

Missiriac. Les terrariums des lycéens de Queinnec à la résidence des Ormes

Pour la 4è, mais aussi dernière fois de l’année, les élèves de 1ère année de CAP agricole service aux personnes et vente en espace rural du lycée Jean Queinnec de Malestroit sont venus ce vendredi rendre visite aux résidents de la Résidence des Ormes à Missiriac. Cette nouvelle rencontre avait un objectif précis préparé en amont par les lycéens : fabriquer en compagnie des résidents des terrariums. Il s’agit de récipients en verre, dans lesquelles sont installés de véritables petits décors végétalisés; : de la terre, des pierres et le plus souvent des succulentes, ces plantes grasses de milieu aride. En l’occurence ce sont des bocaux qui ont servis d’écrin à ces compositions très tendances qui étaient proposées à la vente dans l’après-midi. Le produit de cette action permettra d’acheter du petit matériel pour des animations futures  à la résidence. Au-delà de son aspect ludique, cette animation avait aussi, mine de rien, un impact thérapeutique certain pour la douzaine de personnes hébergés, toutes profondément atteintes de troubles de la mémoire. La perspective de réaliser un projet mais aussi le fait de toucher la terre, les cailloux a un effet émotionnel visible sur ces personnes dont soudain le visage s’illumine et qui manifeste l’envie de prolonger l’expérience. « On a vu certaines d’entres elles choisir elles-mêmes la plante qu’elle désirait et participer activement à la réalisation des terarriums L’une d’elle a même réalisé le sien entièrement seule sans l’aide des élèves », raconte la professeure qui encadrait les lycéens. Au tout début de l’année scolaire ils étaient venus découvrir cet établissement puis dans le cadre d’un partenariat, ils ont eux-même élaboré plusieurs animations qu’ils ont mis en pratique à Missiriac dont l’organisation d’un atelier bien-être/manucure/massage qui a connu un gros succès ainsi qu’une animation avec des jeux qu’ils ont eux-mêmes fabriqués… »Ces échanges leur permettent d’avoir une expérience concrête d’un métier qu’ils sont susceptibles d’exercer à l’issue de leurs études. Ils découvrent ainsi que face à des personnes qui souffrent de tels troubles, il faut avoir recours à d’autres formes de communications que la parole. Le toucher, l’échange, l’écoute en font partie… », expliquent Patrica Le Chapelain, la directrice de la résidence.

« Depuis 2008, la résidence des Ormes est devenue une petite unité de vie dont la gestion a été confiée au CCAS. Avec la mise en place d’une directrice cela permet un fonctionnement qui ne sera pas affecté par les changements d’équipes qui interviendront en 2020 lors des élections muniicpales », explique Christiane Courchay, adjointe au maire de Missiriac, ravie de ce partenariat très formateur les lycéens. C’est d’ailleurs un ancien élève de Jean Queinnec qui depuis un an fait partie de l’équipe des salariés de la résidence. « C’est vraiment un milieu qui m’intéresse. Le monde de l’enfance ne m’intéresse pas du tout. Par contre, là j’ai trouvé ma voie. J’étais très proche de ma grand-mère et là je me sens bien. Il faut être à l’écoute, patient. C’est vraiment un métier dans lequel je souhaite poursuivre ma carrière », témoigne Sullivan. Un choix qui peut surprendre car on conçoit aisément la difficulté de cette profession. Et pourtant, c’est bien dans la filière des services à la personnes que la majorité des lycéens de Jean Queinnec souhaite s’orienter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires