Accueil / Ploërmel Communauté / Monterrein. Elle crée son salon de coiffure…mobile

Ploërmel Communauté

Publié le 22 mars 2018

Monterrein. Elle crée son salon de coiffure…mobile

Confrontée à une situation familiale compliquée en raison de la maladie de sa fille, Aurélie Brunel n’a pas baissé les bras. Faire face à ses obligations professionnelles et aux multiples soins que nécessite l’état de santé de sa fille, cela devenait trop difficile. Arrêter de travailler? Pas question. Elle aime son métier de coiffeuse et le travail fait partie d’un équilibre de vie. Alors, alors… elle a décidé de créer sa propre entreprise afin d’avoir la souplesse nécessaire pour organiser son emploi du temps. Pour se lancer elle a derrière elle, un CAP et un brevet professionnel et 13 ans d’expérience, notamment dans un salon de Ploërmel.

“Je n’avais pas trop envie d’être coiffeuse à domicile. Alors j’ai décidé de créer un salon de coiffure mobile pour me déplacer dans les communes et offrir un service de proximité. C’est quelque chose de peu répandu…”, explique Aurélie qui s’est lancée dans un projet pas si simple que ça, tout simplement parce qu’il est totalement innovant sur le territoire. Il y a eu les incontournables démarches administratives, mais aussi l’inscription à la chambre de Métiers ou le rendez-vous au service économie de l’OBC et à chaque fois une écoute attentive de la part d’interlocuteurs plutôt séduits par l’idée de la jeune femme et des conseils très utiles glanés ça et là. C’est grâce à ces contacts qu’Aurélie a rencontré David, le dirigeant de la société Armoric Van de Ploërmel. Car qui dit salon de coiffure mobile, dit véhicule adapté et donc un lourd investissement. Avec la contrainte supplémentaire que ce type de véhicule n’existe pas. Il fallait donc le concevoir et le fabriquer. “Je me suis lancée et j’ai fait les plans moi-même avec les conseils de David. Il a cru à mon projet et il m’a beaucoup aidé. Ensuite, il a fallu trouver le fourgon, le peindre et le décorer. Là aussi, j’ai bénéficié du soutien de l’entreprise Luron Déco de Bignan et voila mon salon…”, sourit-elle en ouvrant la porte du fourgon aux couleurs de son enseigne, Les Ciseaux D’Oré.

A l’intérieur, c’est l’exacte réplique d’un salon classique avec le même matériel professionnel. Sauf que là, tout est prévu pour que ce salon soit autonome. Groupe électrogène, réservoirs d’eaux propres et usées et surtout un aménagement soigné avec pour objectif de garantir le confort maximum aux client(e)s. Les placards sont astucieusement aménagés grâce aux compétences techniques d’un autre soutien bienveillant et indéfectible d’Aurélie: son mari!

Désormais, la jeune coiffeuse indépendante est prête à parcourir la campagne pour aller proposer ses services dans les villages. “J’ai obtenu l’accord de quelques communes mais à chaque fois je vérifie qu’il n’y a pas de salon de coiffure dans la commune et qu’elle n’est pas desservie par une coiffeuse à domicile…”, précise Aurélie. Elle a déjà des permanences prévues : tous les samedis à Monterrein, le vendredi à Missiriac, le jeudi à La Chapelle-Caro et le mardi à Saint-Jean de Villenard. C’est d’ailleurs là qu’elle commencera ses tournées le mardi 3 avril.

Contacts:

Les Ciseaux D’Oré, 07.77.67.76.32.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires