Questembert. Les Festiv’halles, c’est fini!

C’est la nouvelle choc qui vient de tomber. La municipalité de Questembert a décidé d’arrêter les Festiv’halles, ce grand rendez-vous des spectacles de rue qui était organisé depuis 20 ans à la fin du mois d’août. Pour Marie-Annick Martin qui a confirmé officiellement cette information, c’est « un choix politique assumé « . On devrait avoir des éléments plus précis expliquant cette décision en début de semaine. Une réunion aura lieu le 30 novembre, au cours de laquelle sera mis en place le comité des fêtes et seront dévoilées des idées de remplacement.dsc4905a-820x545

 


'Questembert. Les Festiv’halles, c’est fini!' a 13 commentaires

  1. 20 novembre 2016 @ 9 h 01 min richard

    Quand il y a 20 ans c’était une volonté politique de la part de Paul Paboeuf de créer de la vie autour des halles fraîchement rénovées , aujourd’hui c’est un choix politique assumé !!!! D’un coup d’éponge Marie-Annick Martin décide de tuer ce rdv annuel attendu par petits et grands et qui était reconnu au delà de la cité !!! Pitoyable comme attitude !!!

    Répondre Signaler un abus

    • 20 novembre 2016 @ 12 h 31 min M.A.

      Ne soyez pas surpris,les bourrins ont remplaces les artistes,c’est moins subtile mais à voir les beaufs qui les suivent …..il ne faut pas espérer mieux à questembert.

      Répondre Signaler un abus

  2. 20 novembre 2016 @ 11 h 49 min DOMINIQUE

    les spectacles de rue permettent à tous les citoyens d’avoir accès facile à la culture .
    Ce rendez-vous met aussi en valeur le patrimoine : autour des Halles elles aussi spectaculaires!!
    Il faut du temps pour « asseoir » des rendez-vous annuels ; maintenant c’est date connue et retenue non seulement pour les questembertois , les morbihanais ou les bretons ;
    Rochefort en terre est sous les projecteurs ; les autres communes environnantes peuvent aussi briller en proposant aux nombreux touristes leurs atouts ;
    le tourisme (et toute festivité locale) ne dope -t-il pas l’économie du territoire ?
    s’il s’agit d’un choix politique, était-il annoncé lors de la campagne électorale?
    OUI, JE VEUX BIEN QUE LES IMPÔTS QUE JE PAYE SERVENT A L’ ACCESSIBILITE GRATUITE DE LA CULTURE POUR TOUS EN APPORTANT BONNE HUMEUR, CONVIVIALITE ET ……. (il suffit de regarder les photos !!!)

    Répondre Signaler un abus

  3. 20 novembre 2016 @ 17 h 40 min chamo

    une fois de plus la culture est bradée!!!

    ce rendez vous des festives HALLES est incontournable, un public fidele répondait a l’invitation chaque année

    les festivals d’arts de rue sont beaucoup plus présents dans le sud de la France, l’édition de Questembert permettait au bretons de découvrir cette ambiance bon enfant

    faire tomber ce qui représente l’ancienne municipalité, c’est bien le seul but de ce choix politique

    Répondre Signaler un abus

    • 20 novembre 2016 @ 19 h 06 min Launay Gérard

      Oui, en effet, Pascal Heude, adjoint à la culture, a annoncé, au comité consultatif culture de mardi dernier, la décision prise en bureau municipal (maire et adjoints) d’arrêter les Festiv’halles. Les membres du comité,dont je fais partie, ont pu commenter cette décision mais il n’y a pas eu débat autour de cette suppression . Pourtant, un bon fonctionnement de la démocratie municipale aurait nécessité que ce débat ait lieu dans ce comité et soit suivi d’un avis présenté au conseil municipal, si celui-ci est saisi de cette question pour en délibérer. Autrement, à quoi servent commissions et comités municipaux s’ils ne peuvent débattre d’un point aussi important que la suppression d’un événement culturel de l’importance des Festiv’Halles?
      C’est un événement important depuis 20 ans pour l’image culturelle de notre commune. Pourquoi ce choix politique de détruire ce qu’avait mis en place l’équipe précédente? Gérard Launay, conseiller municipal.

      Répondre Signaler un abus

  4. 21 novembre 2016 @ 0 h 01 min Melita

    Apres le salon du livre, c’est au tour des festiv’halles!… heureusement il nous reste la foire expo pour nous cultiver et les courses hippiques pour les sorties familiales…
    Questembert n’est pas que la cité du cheval, c’est aussi la ville dont la Maire a décidé que ses concitoyens seraient des ânes…

    Répondre Signaler un abus

  5. 21 novembre 2016 @ 9 h 14 min Julito

    Deux semaines après l’élection de Trump, qui a vu l’arrivée au pouvoir d’un crétin dangereux, favorisée par l’ignorance et le repli sur soi, la mairie de Questembert supprime d’un trait de plume, sans aucune concertation, ce qui était le fer de lance du dynamisme culturel de la commune. Au profit de quoi ? On nous parle de «Fête de la tomate» ! L’ignorance et le repli sur soi a bel et bien commencé à Questembert.

    Répondre Signaler un abus

  6. 21 novembre 2016 @ 11 h 14 min pirouette

    LA GRANDE CLASSE
    L’annonce en catimini de l’arrêt des festives halles est une décision politique assumée. Mais assumée par qui, pourquoi ?
    Pour une municipalité qui promettait d’animer le centre ville, cette décision assumée est très étonnante. Ou justement non, puisque qu’on peut voir l’angle sous lequel la municipalité conçoit ces animations : distribuer des bonbons à des enfants déguisés, projeter des émissions tv sur écran géant, privatiser l’espace public le temps d’un week-end pour un grand déballage de machines et autres gadgets à acheter….etc. Bref, tout ce qui peut contenter les gens dans une société de consommation superficielle. Effectivement c’est un choix politique et les questembertois ont voté pour ce choix !
    Il est couru d’avance que Madame le Maire va nous servir les arguments suivants qui ont prédestiné à sa décision :
    – il faut faire des économies : mais Questembert est loin d’être au bord du gouffre financier ! Des économies pour quoi faire ? Il serait intéressant de connaître le budget de la fête du cheval.
    – les festives halles s’essoufflaient : oui, peut-être un petit passage à vide pour l’édition 2016, cela est peut-être dû à la baisse de son budget engagé depuis 2014 justement.
    – les bénévoles sont de moins en moins présents : quand on n’a pas la reconnaissance nécessaire du bénévolat, ceux-ci se lassent. Les bénévoles ne sont pas des larbins ou des supplétifs des agents municipaux : le niveau de mobilisation autour du futur comité des fêtes sera un bon indicateur.

    Bref, quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage.

    la moindre des choses aurait été de clore l’aventure des arts de la rue à Questembert par une 20ème et dernière belle édition.

    Non, mon avis est que la municipalité questembertoise a un projet phare qui l’anime tous les jours : détricoter et déconstruite ce qu’a pu laisser dans le paysage la municipalité précédente. Et quand cela n’est pas possible, elle se l’accapare en retardant les projets au détriment des questembertois : l’aménagement de la gare, à ce que l’on a pu lire, est un exemple criant.

    Répondre Signaler un abus

    • 21 novembre 2016 @ 16 h 17 min dan56

      j’ai toujours pour habitude de dire: que la critique est facile!!!
      Un discours autour d’une table favorise les choses il suffit de poser les bonnes questions a la ou aux personnes concernées et le tout peut s’arranger
      Mais je suis d’accord avec vous « pirouette »pourquoi arrêter cette belle manifestation qui en plus était très populaire dans le secteur?
      y a t-il un comité des fêtes ou une autre association qui serait prêt a prendre la suite. Affaire a suivre!!!!!
      Si vous avez des commentaires n’hésiter pas il faut sauver cette manifestation (et je me porte comme volontaire).

      Répondre Signaler un abus

  7. 21 novembre 2016 @ 19 h 32 min so

    y en a marre de tout niveler par le bas ! L’ équipe municipale va proposer quoi une kermesse à la place ??? Toutes les animations de qualité sur Questembert disparaissent les unes après les autres… Oui à l’accès à la culture de qualité pour tous, ce que permettait les Festiv’Halles ! Pétition Manifestion !!!

    Répondre Signaler un abus

  8. 21 novembre 2016 @ 22 h 18 min pirouette

    oui, une pétition avec une remise en main propre au moment de l’assemblée de création du comité des fêtes?

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.